Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Elysian

TPI de Dixinn : l’affaire Kaporo rails renvoyée au 19 janvier 2023

L’affaire  qui oppose  l’ancien ministre de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Ibrahima Kourouma et son secrétaire général au collectif des victimes de Kaporo rail est toujours pendante au TPI de Dixinn. Les deux sont poursuivis pour « rébellion et destruction des biens ».

En fait, à la précédente audience, le tribunal a demandé au ministère public de fournir les diligences afin de faire comparaître les prévenus dont l’un est actuellement emprisonné à la maison centrale. 

Suite à cette demande, ce jeudi 22 décembre 2022, le ministère public dit qu’ils ont entamé des procédures pour faire comparaître Ibrahima Kourouma.  Mais jusqu’à-là rien. Alors que la défense soutient que l’ancien ministre n’a aucun problème pour comparaître. La défense aussi estime qu’il faut un important  dispositif sécuritaire pour sa comparution. 
« Il y a une consignation qui a été versée mais est-ce qu’elle suffit pour faire comparaître le prévenu. Le souci du ministère public c’est pour ne pas qu’il y ait trouble à l’ordre public  parce qu’il y a une pléthore de partie civile. Le fait qu’il ait été ministre n’est pas une raison pour sa non comparution, il doit répondre.Le temps que ça va prendre mais il viendra. Le ministère public est dans le droit de préserver l’ordre public . Pour ce faire vu le contexte, je vous prie de renvoyer le dossier à un mois pour sa comparution. Le ministère fera tout pour sa comparution », a-t-il expliqué.
La défense, de son côté, a fait siens les motifs avancés par le ministère public.  Me Mamady Doumbouya dit que son client veut laver son honneur mais s’il y a une force majeure indépendamment de leur volonté, la logique serait de renvoyer le dossier à une date qui peut permettre à tous d’être présents. Selon lui, pour une simple demande de renvoi on ne doit pas discuter comme si on était au fond de l’affaire.
« M.Kourouma a été placé sous mandat de dépôt par la chambre d’instruction de la Crief. Pour qu’il soit devant la tribunal de Dixinn, il faut prendre des mesures parceque non seulement il a été ministre mais aussi la crief n’accepte pas d’envoyer des personnes qui sont détenues à la suite des mandats décernés devant les autres juridictions. c’est ce que a empêché jusqu’à date mon client à se présenter. Le procureur a raison .Il y a tellement de victimes s’il y a une grande mobilisation autour de cette affaire si le procureur ne prend pas des dispositions nécessaires ça va déborder et s’il y a  débordements çà va troubler l’ordre public », dit il.
Alpha yaya Dramé avocat de la défense quant à lui se sent  « un peu déconcerté ou plus ou moins fâché ». Il dit ne pas s’opposer au renvoi. Mais pour lui, les motivations donné par le ministère public ne sont pas fondées.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...