Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tiégboro à la barre : « au stade, j’ai vu Toumba et ses hommes  » 

Les demandes de la défense rejetées, les débats sur le fond de l’affaire dite 28 Septembre a commencé avec l’audition du colonel Moussa Tiégboro Camara, l’ancien Secrétaire d’Etat chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le grand banditisme.
Dans son audition, l’ancien Secrétaire d’État a plaidé non coupable. Lui qui dit plutôt avoir secouru des leaders politiques dont Cellou Dalein Diallo, Bah Oury et feu Jean-Marie Doré.
Le colonel Tié a indiqué dans la matinée du 28 septembre 2009, vers 8 heures, qu’il a quitté son bureau ( qui était au camp Alpha Yaya ) à bord de sa voiture, avec son chauffeur et son garde de corps, pour se rendre à son domicile. À  Bambéto, il a vu un attroupement alors qu’il ne s’attendait même pas à la tenue de la manifestation. Après Bambéto, il a rencontré un monde à l’esplanade du stade 28 septembre. On l’a même ovationné. Il a essayé de dissuader les manifestants qui l’ovationnaient à ne pas se mêler à de faux problèmes. On lui a alors demandé de s’adresser aux leaders politiques. C’est ainsi qu’il a trouvé un compromis avec les leaders politiques dont Sidya Touré. Selon Tiégboro, ce compromis voulait que les leaders politiques fassent reporter la manifestation pour respecter la date historique du 28 Septembre (date d’anniversaire du  »Non » de la Guinée à la proposition de la communauté française).
Selon Tiégboro, c’est sur ce compromis qu’il a quitté les leaders politiques pour se rendre à son domicile à Dixinn. Là, il dit avoir pris sa douche et pris son petit déjeuner en compagnie de sa famille. De son domicile, il se serait rendu à la CMIS de Camayenne… C’est à sa grande surprise qu’il a entendu que  » c’était chaud  » au stade. Arrivé au stade, Tiégboro Camara dit avoir vu Toumba et ses hommes.  » Sincèrement j’ai vu Toumba et ses hommes. Mais ces hommes, je ne peux pas les identifier « , a dit Tiégboro.
A l’en croire, certains de ces hommes  (de Toumba ) s’en sont même pris à lui.
Le colonel Tiégboro dit avoir hésité avant de se rendre au stade. Parce qu’il avait appris que les hommes de Toumba y étaient et qu’à l’époque des faits, ce dernier et lui se regardait en chiens de faïence après qu’il ait fait arrêter des hommes de celui-ci suite  à une descente musclée chez le leader politique Cellou Dalein Diallo.
Le Colonel Moussa Tiégboro a indiqué qu’il n’est jamais rentré dans l’enceinte du stade ( où se trouve la pelouse). Sa présence s’est limitée dans l’espace compris entre l’entrée à la cour et l’entrée à la pelouse du stade.
A la question de savoir est-ce qu’il a vu son co-accusé Marcel Guilavogui au stade, le colonel Tiégboro a répondu : oui, à la sortie du stade. Une réponse qui, selon le procureur, contredit les déclarations de Marcel qui aurait dit n’avoir jamais été au stade durant le 28 septembre 2009…
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...