Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tension à Kouroussa : des élèves s’en prennent à la DPE et à d’autres infrastructures publiques (Source)

On vient de l’apprendre. Des violentes échauffourées ont éclaté dans la matinée de ce mardi 29 mars 2022 à Kouroussa. Au moment, où nous écrivons cette dépêche, elles se poursuivaient dans la ville de Camara Layé.

Des jeunes élèves en colère suite au décès ce matin d’un de leurs professeurs, se sont attaqués violemment à la direction préfectorale de l’éducation et à l’hôpital préfectoral où ce dernier a rendu l’âme dès suites de diabète.

Selon une source proche des évènements que nous avons pu joindre dans la localité, des élèves déchaînés et armés de pierres, reprochent aux autorités de n’avoir pas accordé des honneurs dignes de rang au défunt qui aura servi durant 12 ans dans la localité en qualité de professeur de Mathématiques.

« Ces élèves en colère ont pris les pierres pour descendre dans la rue parce qu’ils estiment que les autorités n’ont pas pris toutes les dispositions pour que le corps du professeur en question, M. Sylla, soit bien accompagné à Conakry d’où il est originaire. Aucun membre de l’administration ni même de l’école dans laquelle il servait n’a fait le déplacement pour aller accompagner la dépouille.

Donc ils sont très fâchés et ils se sont directement attaqué à la DPE qui a été saccagée complètement par eux et l’école primaire dont le Directeur préfectoral de l’éducation est propriétaire, a été aussi saccagée et c’est suite à cela qu’ils se sont dirigés aussi vers l’hôpital préfectoral de Kouroussa où le professeur est décédé, pour empêcher certains médecins de travailleurs », nous a-t-il confié.

Poursuivant, notre interlocuteur précise aussi que : « M. Sylla, dont la mort est donc à l’origine de toute cette tension qui prévaut en ce moment à Kouroussa, aurait été un enseignant qui entretenait de très bons rapports avec les élèves car il était beaucoup impliqué dans les activités  sportives notamment. Par conséquent, il était adulé par ses élèves qui le considéraient même comme le meilleur professeur de mathématiques de toute  la région ».

Mais toujours selon notre source : « il y a également des enseignants contractuels de la localité, mécontents de leur non engagement à la fonction publique jusqu’ici, qui se sont aussi mêlés à la danse et qui manipulent les élèves en colères pour envenimer la situation ».

Au moment où nous envoyons cette dépêche, les échauffourées continuent, pas de perte en vie humaine à déplorer pour l’instant mais de nombreux cas de blessés ont été déjà enregistrés et les dégâts matériels sont importants. A suivre.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :