Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Téléphonie : le DG de l’ARPT justifie la différence de prix entre la licence 4G d’Orange et de MTN

Contrairement à Orange Guinée qui a obtenu sa licence 4G à 90 millions de dollars en 2019, MTN Guinée vient d’acquérir la même licence à 55 millions de dollars. Soit une différence de plus d’une trentaine de millions de dollars. Une situation qui soulève assez d’interrogations. Pour éclairer la lanterne des uns et des autres, le directeur général de l’ARPT (Autorité de régulation des postes et télécommunication) a abordé le sujet ce vendredi dans l’émission les Grandes Gueules de nos confères de la radio Espace Fm Guinée.

Pour Sekou Oumar Barry, la différence est très simple : « il est important de rappeler d’abord que le montant dont on est en train de parler ne concerne pas seulement la licence 4G. C’est la licence 2G, 3G et 4G. Lorsqu’Orange a payé 90 millions de dollars pour le renouvellement de sa licence toute technologie, 2 G, 3 G, 4 G et MTN c’est pareil. Alors, oui nous voyons beaucoup de questions par rapport à la différence sur le prix. Je vais vous donner la réponse de façon très simple. Il y a deux points. Un premier point qui est important de rappeler c’est que l’Etat à la latitude de fixer les coûts ou les tarifs d’une licence. C’est complètement basé sur les conditions du marché », entame-t-il.

Et de poursuivre : « le deuxième point sur lequel je vais revenir c’est qu’Orange a eu une licence toute technologie 2G, 3G, 4G ; mais la licence 4G d’orange est une licence TDD et FDD. Pour rendre simple, c’est une 4G fixe et mobile. MTN, a décidé de renouveler sa licence 2G, 3G, 4G ; et sur la partie 4G, c’est une 4G FDD qui est une technologie mobile. Donc, déjà il y a une différence à ce niveau. La deuxième différence, je vous poserais la question ; c’est de rendre simple. Imaginez que vous achetez une PRADO en 2018, qui est la version 2018. EN 2022, vous avez une PRADO 2022, vous ne vous attendez quand même pas à ce que la PRADO 2018 coûte le même prix en 2018 qu’en 2022 pendant qu’il y a la PRADO 2022. La même logique s’applique à la technologie », s’est justifié le directeur général de l’ARPT.

‘’Trois ans d’écart c’est énorme dans le secteur des télécoms’’ , enchaîne Sekou Oumar Barry. « Aujourd’hui nous sommes en train de parler de la 5G. Alors ce qui se passe normalement dans les conditions d’octroie des licences, vous avez une technologie récente ; on la met en vente aux enchères. Lorsque personne ne l’achète, on procède à une fixation du prix de la licence. Des années après bien entendu le prix de la licence pour la même technologie, lorsque vous avez une technologie récente, le prix ne peut pas rester pareil. Donc, c’est ce qui explique la différence de prix entre 2019 et 2022. On parle de 3 ans d’écart. Dans le secteur des télécoms, 3 ans d’écart c’est énorme » ajoute-t-il.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...