Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

ARPT : Le DG lance la session d’ouverture de l’audit annuel de la téléphonie mobile et des FAIs

Les opérateurs de téléphonie mobile et les Fournisseurs d’Accès Internet (FAIs) ont l’obligation de fournir des services de qualité aux consommateurs. C’est dans ce cadre que la Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) a lancé un Audit pour évaluer la qualité de services fournis aux consommateurs.

Parce que, soutient M. Saïkou Oumar Barry, le Directeur Général de l’ARPT, “dans un secteur dynamique marqué par des évolutions technologiques rapides et une croissance remarquable du nombre et des besoins des abonnés, la qualité de service des réseaux constitue une forte attente des consommateurs”.

En lançant cette session, ce vendredi 21 octobre 2022, il s’est dit “ravi de voir [les acteurs du secteur] prendre part au lancement de ce projet d’audit de la qualité de services fournis par les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile et les Fournisseurs d’Accès Internet (FAIs)”.

Pour Saïkou Oumar Barry, l’audit du secteur en question, “est particulièrement important pour tous les acteurs et parties prenantes du secteur des télécommunications notamment les consommateurs”.

Selon lui, cette opération, c’est “dans le but de répondre à la demande croissante et exigeante de nos consommateurs en termes de qualité de services et dans l’esprit de mener à bien la mission qui lui est confiée conformément à l’article 24 de la Loi L018 régissant le secteur des télécommunications”.

Le DG de l’ARPT a indiqué que sa structure “s’est dotée d’outils performants de contrôle de la qualité des services et des réseaux. [Ceci] en adéquation avec notre orientation, et la vision de son excellence, le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, chef de l’Etat, chef suprême des armées”.

C’est pourquoi, dit-il, “nous lançons ce projet d’audit national dans 48 localités du pays. Les trois services audités sont la voix, les SMS,  et l’Internet. Chacun de ses trois services, les obligations auxquelles ont souscrit les opérateurs et les FAIs en termes de couverture de réseaux, en termes d’accessibilité, et en termes d’intégrité et en termes de continuité de services seront contrôlés conformément à leurs cahiers de charges. Je sais donc compter sur votre bonne collaboration pour la réussite de cette mission” [dont] l’objectif est d’assurer que les opérateurs d’accès internet et téléphoniques sont en train d’opérer conformément aux cahiers de charges qui les lient à l’Etat guinéen.

Cette opération, mentionne-t-il, “c’est le résultat des six mois de travail acharné avec les différents opérateurs. Orange a emboîté le pas et les autres vont suivre immédiatement.  On parle de plus 30% de baisse sur le tarif internet. Ça fait suite à la baisse d’une revue de 20% sur les tarifs voix”.

De son côté, Mohamed Hadi, Directeur Régional Afrique d’un Cabinet d’Audit est revenu sur les préparatifs de l’Audit de la qualité de services de téléphonie mobile et les FAIs en Guinée. Plusieurs réunions ont eu lieu entre le Cabinet et les opérateurs de téléphonie et les différents départements de l’ARPT. Selon lui, “ces réunions ont consisté à la revue des objectifs de la mission et surtout à l’élaboration de la méthodologie de travail”.

Ainsi, l’ensemble des parties ont élaboré un “protocole d’accord final”. Et, “les équipes de travail qui vont être déployées dans les localités sont équipées d’outils de mesure technologiques de dernière génération pour avoir des qualités performantes des résultats”, a-t-il ajouté.

Mohamed Hadi a aussi souligné que “le projet d’audit comporte deux parties. Il vise les opérateurs mobiles et les FAIs. Déjà, cela va permettre de suivre tout ce qui est de performance réseau mobile; Pourquoi a-t-on visé les réseaux mobiles ? parce que de nos jours, ce sont les réseaux les plus étendus. C’est un service qui touche tout le monde mais aussi le service Internet. (…) Maintenant en matière de garantie de transparence, nous utilisons des outils qui ne sont pas liés à un fournisseur. Ce sont des outils qui sont neutres qui s’adaptent à tout ce qui est standardisation internationale”.

 A l’en croire, “ces outils permettront de prendre des mesures qui sont transparentes et similaires pour tous les intervenants sur la base des résultats qui seront collectés. Un traitement sera fait et des rapports seront élaborés. Ça permettra de voir la performance que permet de rendre chacun de ces acteurs mais ça permettra aussi de souligner là où il y a les défaillances afin de permettre de remédier à ça. Ce qui rentre dans la mission principale de l’ARTP”.

Ce travail d’Audit “sera effectué en utilisant quatre équipes qui seront sur le terrain. (...) À peu près sept mille échantillons seront faits sur tout le territoire. Ce qui permettra de couvrir non pas seulement Conakry, les grandes villes mais aussi les petites villes ainsi que les routes et axes principaux. (…) Il y aura un rapport au niveau régional et national aussi. Pour les FAI, cette fois, nous serons limités seulement à Conakry”.  Il a enfin précisé que le Rapport final de l’Audit est attendu dans 3 à 4 mois.

Par ailleurs, participant à une conférence organisée par Orange Guinée, M. Saïkou Oumar Barry, le DG de l’ARPT, a annoncé aux consommateurs guinéens la réduction de 30% du tarif internet de cet opérateur de téléphonie. Tout en précisant au passage que cette nouvelle réduction est consécutive à celle du tarif off – net de détails de 18 % à 20%  (120gnf), l’audit des tarifs des opérateurs et des fournisseurs d’accès internet (en cours) et le lancement ce vendredi de l’audit de la qualité de services des réseaux des opérateurs et FAI.

Enfin, a-t-il dit, les prochaines étapes seront l’Internet à domicile,  la restitution de l’audit des tarifs et celle de l’audit de la qualité de services.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...