Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Santé publique : la Guinée, un dépotoir de produits contrefaits et périmés

La qualité des produits vendus sur nos marchés pose problème. Conséquence : produits contrefaits  et marchandises périmées se donnent rendez-vous sur nos marchés. De quoi affecter la santé publique. On en veut pour preuve la mort de ce père de famille, suite à la consommation d’un corned-beef de marque Oderich, au quartier Bonfi. Bien que des analyses doivent confirmer ou infirmer si c’est bien la consommation de cet aliment qui aurait entraîné l’intoxication des membres de cette famille, dont certains seraient encore hospitalisés.

Toujours est-il que la qualité des produits fabriqués autant en Guinée que ceux importés fait défaut, en termes de normes requises.

Cela est évident d’autant que la Ministre du Commerce, Mariama Camara  a soumis à la faveur du conseil des ministres du 15 avril dernier, un  projet de Loi portant « contrôle des denrées, marchandises et services, protection des consommateurs et répression des fraudes commerciales ainsi que ses textes d’application ».

Rappelant à cet effet que « les réalités actuelles au niveau national ainsi que celles de l’environnement du commerce international des denrées alimentaires ont démontré les insuffisances de la Loi L/94/003/CTRN du 14 Février 1994, relative à la protection des consommateurs, au contrôle des denrées, marchandises et services et à la répression des fraudes commerciales ».

La Ministre avait rappelé que plusieurs produits guinéens destinés à l’exportation ne seraient pas admis dans certains pays dont ceux de l’Union Européenne « pour défaut de conformité aux normes ». Il s’agit notamment de « l’huile de palme, du miel, de la pâte d’arachide, de la poudre de piment, du beurre de karité et du café ».

Une situation à laquelle il faudra remédier, car affectant sérieusement non seulement la santé publique, mais aussi la bourse des producteurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...