Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Santé : Dr Sakoba explique les dispositions prises pour éradiquer Ebola

On en sait un peu plus sur les maladies pandémiques et épidémiques auxquelles la Guinée fait présentement face. En conférence de presse ce vendredi 26 février 2021, l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire (ANSS) a fait le point sur la situation, avec un accent particulier sur la fièvre Ebola.

A cette occasion, le directeur général de l’ANSS a levé un coin du voile sur ce que peut être la souche du virus Ebola qui a réapparu à Gouéké, dans la préfecture de N’zérékoré. Selon Dr Sakoba Keïta qui n’a pas jugé utile de s’étendre sur le volet technique de la question, les résultats du séquençage effectué à Dakar semble indiquer que la souche n’est pas différente de celle qui a sévi en Guinée entre 2014 et 2016.

En tout cas, à la question de savoir si ce qu’il a reçu comme résultats permet de savoir qu’on est sur la bonne voie et que le traitement en cours peut continuer, il a répondu par l’affirmative. «Si non, j’allais arrêter la vaccination… », argumente-t-il. Et d’enchainer que la priorité doit être de combattre la maladie. Après, suivra, la recherche de l’origine qui peut prendre du temps, peut-être dans 10 ans, estime-t-il. Et d’informer « qu’on vient de faire une remise de nouvelles molécules qui ont montré leur efficacité contre Ebola en RDC pour que les deux cas positifs qui restent puissent bénéficier de ce nouveau traitement dès aujourd’hui». Comme pour dire que la souche n’a pas fondamentalement varié depuis 2014 en Guiné.

A propos, du vaccin contre la fièvre Ebola, Dr Sakoba annonce que «le deuxième lot du vaccin contre Ebola est arrivé hier jeudi ». Précisant «qu’il s’agit de 8 640 doses». Et que c’est «ce qui fait les vingt mille (20 000) doses que la Guinée a reçues.  Et hier les gens ont vacciné 180 personnes de plus à N’Zérékoré et 60 à Conakry. Ce qui fait 465 personnes qui ont déjà pris le vaccin contre Ebola en Guinée ».

A sa suite, le Dr Sory Condé, chargé d’études au département surveillance de l’ANSS, informe que «six (6) personnes suspectées d’Ebola ont été admises au centre de traitement de la maladie à N’Zérékoré ». Cumulant «le total des cas confirmés à cinq (5) depuis le début ».  Et de préciser que «parmi [eux], deux ont été déclarés guéris dont le malade qui était à Conakry ». Pendant que, toujours selon Dr Condé, «deux personnes sont actuellement hospitalisées à N’Zérékoré », alors «qu’un décès a été enregistré».

A  rappeler que le Dr Sakoba Keïta a précisé que le confinement de Gouéké pour une durée d’un mois, s’inscrit dans le cadre des mesures barrières auxquelles s’ajoute le port du masque contre le coronavirus. Des mesures et d’autres qui font espérer au patron de l’ANSS, une maîtrise de la maladie à virus Ebola, vers le mois d’avril.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...