Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Saisie d’armes et munitions chez un homme d’affaires: les précisions de la gendarmerie

Des gendarmes partis exécuter une grosse contre un homme d’affaires à Wanindara, dans la haute banlieue de Conakry, sont plutôt tombés sur des armes. La gendarmerie parle d’un « arsenal de guerre » composé d’une carabine 43 de fabrication russe avec 71 cartouches, un PA TT30 avec 126 cartouches, un PMAK avec 39 cartouches, deux couteaux et une hache, trois boîtes chargeurs PAMK, une TT 30 avec des balles de calibre 43.

Elhadj Abdoulaye Sow, l’homme d’affaires auquel appartiendraient ces armes et munitions aurait pris la fuite. « Ce monsieur a un problème d’argent avec un autre. Depuis plus de trois ans, il n’arrive pas à payer l’argent de ce dernier. La justice a rendu une décision et la gendarmerie s’est rendue hier chez lui (Elhadj Abdoulaye Sow), à 6 h 50 minutes, pour l’exécution de la grosse. Sur place, on lui a demandé s’il avait connaissance de l’exécution de la grosse. Il a répondu par oui. Il a ensuite demandé de le laisser d’abord prier. Il a prié et il est rentré dans la maison. Mais, on ne l’a plus revu. On rentre dans la maison, on trouve qu’il a utilisé une échelle pour sortir d’un autre côté [de la maison]. Le commandement a décidé à ce que les manutentionnaires entrent dans la maison pour sortir les affaires. On commence à sortir les affaires, c’est une première arme qu’on trouve sur une armoire (la carabine 43 de fabrication russe avec 71 cartouches) … », a expliqué à Guinéenews le lieutenant Aboubacar Saran Bangoura, porte-parole de la gendarmerie nationale. Il précise que l’opération a été menée par le groupement 2 des éléments de la gendarmerie mobile Echo 4 de Matoto, l’Echo 5 de Wanindara et l’Echo 5 Wanindara et Écho 18 de Cosa, dans le secteur Marché de Wanindara 3.

Le reste des armes a été trouvé dans la chambre de l’opérateur économique, selon le porte-parole de la gendarmerie.

Pour la gendarmerie, cette saisie d’armes est une preuve irréfutable que des personnes malintentionnées tirent sur les forces de sécurité lors des manifestations dans cette zone de la capitale. « Il vous souviendra que des agents de forces de sécurité ont été victimes de tirs à balles réelles lors de manifestations ici à Wanindara… », a dit le lieutenant Bangoura. « Le Haut commandement de la gendarmerie nationale et de la Justice militaire met en garde toutes ces personnes qui se livrent à la détention de ces armes de guerre qu’elles seront retrouvées et traduites en justice », a-t-il prévenu.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :