Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Guneenews Orange

Rareté du poisson sur le marché : les principales raisons, selon Fodé Idrissa Kallo de la pêche artisanale

La période de repos biologique tire vers sa fin. Les marchés de la capitale connaissent un faible ravitaillement en poissons frais. Ce, malgré la mesure d’accompagnement entreprise par le ministère de la Pêche interdisant l’exportation du poisson ainsi que tout traitement et stockage pour des fins d’exportation. Face à cette rareté, le prix de la quantité disponible connaît une flambée et touche le panier de la ménagère.

Pour le Secrétaire chargé des affaires extérieures, communication et information de la Fédération nationale des pêcheurs artisans de Guinée, Fodé Idrissa Kallo, c’est l’activité minière qui est en train de jouer sur l’activité de la pêche artisanale.

« Quand on parle de reproduction, c’est avant tout, les zones de reproduction. Et cette zone, c’est la forêt de la mangrove et celle-ci est agressée aujourd’hui par l’activité humaine. On a construit tellement de ports miniers, que l’Etat même n’arrive pas à contrôler. Vers le nord, il y a plus d’une dizaine de port miniers. C’est très grave parce que le mouvement de ces navires miniers joue sur les poissons. Cela amène ces poissons à s’éloigner parce que leur habitat naturel est menacé. En plus, ces miniers après des nettoyages déversent des produits chimiques dans l’eau, et cela tue les poissons.

 Donc voir une bande de poissons tués ne rassure pas les autres, tout naturellement ils s’éloignent. Et c’est dans cette situation que nous sommes aujourd’hui« , a-t-il déploré avant d’interpeller l’Etat et l’ensemble des acteurs impliqués à prendre leurs responsabilités.

Faute de quoi, souligne-t-il, « il faut s’attendre à l’augmentation du prix parce que si la demande est supérieure à l’offre, il faut s’attendre à une flambée qui va forcément jouer sur le panier de la ménagère. Au pire, à une précarité plus sévère. Il ne faudrait pas qu’on n’oublie que l’activité humaine qu’on est en train de jouer sur l’environnement de la pêche a des répercussions. On ne peut pas jouer sur la nature et s’attendre à du poisson dans nos assiettes. Donc, il faudrait que chacun de nous puisse contribuer afin de gérer de manière durable nos sources halieutiques. 

Une fois de plus, il faudrait qu’on comprenne que l’activité minière est en train de jouer sur l’activité de la pêche artisanale. En attendant, il faudrait faire des études pour comprendre, quand les poissons ont quitté leur habitat, de quel côté sont-ils partis. Parce que ces espèces qui migrent là, les pélagiques par exemple sont l’aliment de base. Sans ceux-ci, les autres espèces nobles seront très difficiles à avoir« .

Le poisson frais est l’aliment le plus prisé par les ménages surtout ceux de Conakry et ses environs. Non seulement par son accessibilité, mais aussi par son abordabilité par rapport aux autres comme le poulet et la viande.

Malheureusement, sous le regard impuissant des citoyens, cette denrée devient de plus en plus un luxe de nos jours. D’où l’interpellation des citoyens faite à l’Etat à travers son ministère en charge de la Pêche, pour rendre disponible cette denrée commune à la consommation de notre population.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...