Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Prochaine présidentielle : l’inquiétude de Cellou Dalein…

Depuis l’arrivée au pouvoir du CNRD, Cellou Dalein Diallo ne cesse de multiplier les rencontres à l’international pour soutenir la junte et la Guinée. Il justifie cette démarche en accusant Alpha Condé d’être l’auteur du coup d’État constitutionnel du 22 mars 2020 et du « hold-up électoral » du 18 octobre de la même année.

Lors de l’assemblée générale virtuelle de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de ce samedi 11 décembre 2021, Cellou Dalein a demandé à ses militants de rester fidèles aux principes pour lesquels ils se sont toujours battus.
« […] Il y avait aussi des réseaux mafieux qui visaient à détruire notre image.  Les gens sont arrivés à admettre que l’Ufdg et son président  militent pour la paix et la démocratie. Nos ambitions c’est d’instaurer la démocratie et l’État de droit. Je vous demande de rester fidèles, fidèles à nos principes et valeurs », a invité Cellou Dalein Diallo.

Plus loin, il demande à ce que force soit donnée au droit et à la justice à la place des compromissions : « On ne veut pas de compromissions. On veut qu’il y ait le droit, que le droit soit respecté, que la justice soit respectée. Qu’on redonne au peuple de Guinée le choix, la liberté, la souveraineté de choisir ses dirigeants. Au niveau local, au niveau des législatives et au niveau de la présidentielle. »

Alors qu’il y a des voix qui s’élèvent pour barrer la route à certains leaders politiques. Pour Cellou Dalein Diallo, seul le peuple doit décider qui peut se présenter à l’élection : « Seul le peuple de Guinée a le droit de rejeter. Il faut qu’on lui donne le choix là. Nous nous battons aussi pour ça. C’est ça la démocratie. C’est au peuple de choisir, ce n’est pas à un autre de dire voilà, bon lui il ne doit pas […]. »

Le Conseil national de la Transition, dont on attend la mise en place, devra se pencher sur cette question. En 2010, l’organe législatif dirigé par la syndicaliste Hadja Rabiatou Sérah Diallo, avait supprimé la limitation d’âge pour les candidatures à l’élection présidentielle. Une décision qui a évité les frustrations et qui a permis à Alpha Condé de se présenter.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...