Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Prisonniers politiques en Guinée : l’ONU « contredit » Alpha Condé…

Alpha Condé a beau clamé qu’il n’y a pas de prisonniers politiques en Guinée, mais cela ne change en rien l’opinion de la communauté internationale sur la question. En témoigne cette sortie de la Haute-Commissaire aux droits de l’Homme des nations Unies, Michelle Bachelet. Une déclaration faite ce vendredi 26 février,  devant le Conseil des droits de l’homme à Genève.

Les propos de l’ancienne présidente chilienne lisibles sur le site de l’institution onusienne qu’elle dirige ne souffrent d’aucune ambigüité. Et au-delà du fait de dénoncer la situation des opposants en prison, ils laissent apparaître clairement des conséquences sur l’image du pays.  Selon Michelle Bachelet,  « l’arrestation et la détention de membres de l’opposition et d’activistes de la société civile sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique ».

Elle n’en reste pas là. Mme Bachelet a expressément demandé les autorités guinéennes, de «…libérer toutes les personnes détenues pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et de participation, et à garantir des procès équitables aux personnes accusées d’infractions pénales ».

En attendant, elle a souhaité l’accélération des «…procès des détenus de droit commun » et l’amélioration des « conditions alimentaires et sanitaires » de ces derniers.

A noter que cette déclaration intervient au lendemain d’une cérémonie publique lors de laquelle le président guinéen niait l’existence de prisonniers politiques en Guinée. Comme pour dire que les faits sont connus au-delà des frontières du pays, estiment les observateurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...