Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Première édition du concours d’épellation : Nimba Network récompense les lauréats 

A l’initiative de la structure Nimba Network, un concours d’épellation s’est tenu ce samedi 19 mars 2022, à Conakry. Dénommé Épelle-moi Guinée, ledit concours a mis en compétition les élèves venus de 18 établissements scolaires publics et privés.

Tous aussi bons les uns que les autres, les candidats des niveaux 6e, 7e, 8e, 9e et 10e années ont rivalisé d’ardeur avant qu’un concurrent ne se hisse en finale pour chaque niveau.

Il s’agit de Tayek Tala du Lycée Libanais pour la 6e année, de Fanta Saifon Keita du Groupe Scolaire Les Écureuils pour la 7e année, de Karamoko Dioumessy du Lycée Sainte Marie de Dixinn pour la 8e année, de Kankou Kaba du Lycée Sainte Marie de Dixinn pour la 9e année, et de Maimouna Bella Sow du Groupe Scolaire Hadja Habibata Tounkara, qui ont chacun reçu un chèque de 5 millions GNF.

A l’issue de la finale qui a opposé les champions des différents niveaux, le jury mis en place a désigné Maimouna Bella Sow du Groupe Scolaire Hadja Habibata Tounkara, déclarée lauréate du prix « L’as des mots » suivie de Mariam Diallo de la 7e année au Groupe Scolaire Les Écureuils.

Motif de fierté pour l’heureuse championne des champions, Maimouna Bella Sow, dira : « Je suis très fière de moi. Aussi, je suis fière de mon encadreur, parce que c’est grâce à lui que j’ai gagné et je le remercie infiniment. Je suis fière des élèves qui ne sont pas arrivés en finale également et je les encourage pour la suite », a-t-elle lancé.

Selon Tamba Emmanuel Millimono, membre du Comité d’organisation du Concours, le concours Epelle-moi Guinée est initié à l’effet de réconcilier les enfants avec l’orthographe, parce parti du constat selon lequel avec les technologies de l’information et de la communication, les enfants, avec les SMS et les abréviations, perdent de plus en plus la maîtrise de la langue française.

« Donc, on s’est dit qu’il fallait mettre à la disposition des établissements un outil didactique et ludique qui va non seulement permettre aux enfants de se réintéresser à la lecture, mais aussi d’améliorer leur orthographe. D’où l’initiation de ce concours, avec pour objectifs, entre autres, de les ramener à réapprendre la langue française, s’intéresser à la lecture, renforcer leur parcours scolaire, renforcer leur prise de parole en public, parce qu’ils sont obligés d’épeler les mots qu’ils sont tenus de prononcer très bien, mais aussi leur permettre de gérer leur stress », a-t-il motivé.

Pour sa part, Mme Fatou Dimé Touré, Responsable Communication de Canal+ Guinée a confié que l’éducation fait partie des thématiques de Canal+. Si fait que quand le groupe Nimba Network a sollicité ses responsables pour cet événement, ils ont été ravis de l’accompagner.

« Parce que c’est une belle initiative qui participe au développement de l’éducation. Et à travers notre chaîne éducative Nathan TV, nous avons voulu accompagner cette initiative » a expliqué Fatou Dimé Touré.

De son côté, M. Boubacar Diallo, membre du jury, a expliqué les contours du concours en ces termes : « Les élèves ont déjà reçu la liste de tous les mots 48 heures avant. Donc, on ne fait que les confronter à cela. Nous ici, on les prend de manière aléatoire. Il y a assez de mots dans un panier. On lit le mot pour le candidat. Ensuite, il l’épelle. On dit correct quand il l’est. Et si ce n’est pas le cas, on dit incorrect ».

En outre, il s’est félicité du niveau « très élevé » des candidats. « Parce que nous avons carrément vidé la banque de mots. Donc, on était obligé de recourir à d’autres mots. Et vous avez remarqué que c’était vraiment rude. C’est pour dire aujourd’hui que toutes les écoles qui sont passées, il y a le niveau. Et on exhorte toutes les écoles à faire autant, à s’adonner à la lecture parce que si on a ces résultats aujourd’hui, c’est parce que les enfants lisent ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :