Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Préliminaire LDC – CAF : le Horoya AC se qualifie dans la douleur

La rencontre du Horoya AC de Conakry et l’ASEC Mimosas d’Abidjan au compte du second tour préliminaire de la ligue des champions africaines a connu la victoire des rouge et blanc de Matam ce dimanche 16 octobre au stade Général Lansana Conté. Score final, 2-1 pour le Horoya, le but de la victoire a été inscrit dans les ultimes secondes du match.
Avec un avantage d’un but, le Horoya Ac a  bien entamé la rencontre avec deux corners de suite dans les 5 premières minutes.  Après cette pression guinéenne, la défense ivoirienne a su gérer la tempête. Dans les minutes qui ont suivi, l’ASEC Mimosas s’est réveillée par des occasions qui ont obligé le gardien du Horoya Moussa Camara de s’employer pour sortir le ballon.
Avec une possession de balle presque équilibrée, les deux équipes ont produit un bon football avec une pelouse à bon état. A la 30e minute, c’est le Horoya AC qui s’est procuré les plus grosses occasions de la première explication. D’abord, c’est une barre transversale, puis une frappe qui se dirigeait directement dans les buts mais sortie par le gardien Charles Folly. Et une défense ivoirienne très concentrée a su tenir toutes les velléités offensives guinéennes. Le score à la pause était zéro but partout.
A la reprise, l’équipe guinéenne est revenue avec des belles intentions mais les Ivoiriens ont tenu bon. A la 73e, l’arrière droit de l’ASEC Mimosas, Aubin Kouamé Kramo a réussi à ouvrir le score sur une erreur de la défense du Horoya AC de Conakry.
À lire aussi
Dans cette deuxième explication, l’équipe guinéenne a souffert avec un milieu de terrain dans les nuages. Les Ivoiriens aux Guinéens ont imposé leur physique dans les différents duels.
C’est donc, dans les arrêts de jeu (90+3), que le défenseur Mohamed Fofana libère toute la Guinée en inscrivant le but de la qualification.
Il faut rappeler qu’au match-aller, le Horoya Ac s’était imposé à Abidjan sur le score d’un but à zéro.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...