Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Passage de la RTG de l’analogie au numérique : le ministre Amara Somparé précise

Le ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé, a été ce vendredi 21 mai 2021, l’invité de votre quotidien en ligne Guineenews dans son émission interactive ‘’Sans Concession’’ sur sa page www.facebook.com/GuineenewsBoubahCom.

Au cours de l’interview, plusieurs sujets ont été abordés dont la migration de la Radio télévision Guinéenne (RTG) au système digital. Lisez un extrait de son intervention!

«J’ai pris part à une visioconférence extrêmement importante. Malheureusement, depuis ma prise de fonction, bien que nous ayons rempli toutes les conditionnalités qui avaient été exigées par l’Exim Bank de Chine, le financement n’a pas été toujours débloqué par nos partenaires. Je me suis donc engagé dans l’exploration de nouvelles voies. C’est ainsi que lors de la récente rencontre de la Banque d’Investissement de la CEDEAO (BIDC), nous avons émis le souhait de pouvoir être connectés à d’autres investisseurs».

A quand l’effectivité du projet ?

Le ministre Amara Somparé répond : « les discussions que nous avons eues, je pense que nous serons en possession d’une offre financière et technique d’ici environ trois semaines. Nous avons pris langue avec d’autres opérateurs notamment sud-africains. Fort des différentes propositions, nous ferons un rapport d’étape à qui de droit. Pour le moment, nous sommes sur les discussions préliminaires, mais comme rien n’est encore acté, il serait prématuré de livrer le nom du partenaire européen qui s’intéresse au projet.

À lire aussi

Guinée : « La Révolution des Esprits »

Transition : les calculs à courte vue de Dalein ?

C’est un challenge parce qu’il s’agit de la numérisation de l’ensemble du système de transmission nationale. Pour tout opérateur, il est important d’avoir dans son CV, la réalisation d’une telle infrastructure… ».

Qu’est-ce qu’il va changer chez les téléspectateurs ?

« Lorsqu’on passe de l’analogie au numérique, cela veut dire qu’on libère un espace additionnel pour créer de nouveaux contenus. Nous aurons une augmentation de chaînes disponibles, deux chaînes nationales et quatre chaînes régionales. C’est-à-dire, une par capitale régionale pour pouvoir produire des contenus issus des régions elles-mêmes. Nous allons aussi offrir des contenus thématiques. Il y a un double avantage pour l’Etat, améliorer la qualité du signal de diffusion et augmenter l’offre du contenu pour le bonheur de la population guinéenne.

Pour la création des contenus, malheureusement, la RTG est mal dotée en ressources financières. Ce qui explique le fait qu’elle a du mal à enrichir son contenu qu’elle propose à son public. L’orientation vers l’Office en mettant en place une redevance audiovisuelle publique va permettre d’accroître les ressources utilisées par la RTG. Afin qu’elle donne un contenu beaucoup plus diversifié et de meilleure qualité.

A cela, il faut ajouter le fait que la transition numérique va offrir la possibilité de générer les ressources additionnelles pour l’opérateur qui sera créé  pour la gestion de la plateforme. Il pourra consacrer une partie de son revenu à la création de contenus thématiques aussi bien au niveau régional qu’à Conakry».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...