Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Partenariat Public-Privé : le groupe SONOCO et GIZ volent au secours des structures de santé de Matoto

Le groupe Société Nouvelle de Commerce (SONOCO) en partenariat avec la Coopération Allemande au Développement (GIZ) a mis à la disposition des huit structures sanitaires de la commune de Matoto, plus l’infirmerie du groupe SONOCO, les Équipements de Protection Individuelle (EPI).

Cette remise officielle des EPI a été précédée par la réunion de pilotage du projet SONOCO 2 à la Direction Communale de Santé de Matoto. Ce projet est coordonné par Dr Saa Bobo Leno, conseiller technique et Zutudu Klutse, assistant technique aux projets de Partenariat Public-Privé (PPP) de la GIZ.

Dans son allocution, Dr Ibrahima Sory Barry, responsable du volet offre des soins au programme santé de la reproduction et de la famille (PSRF) à la GIZ et également responsable technique des projets PPP à la GIZ a déclaré que la présente réunion du comité de pilotage a un accent particulier dans la mesure où, elle va leur permettre d’une part de jeter un regard lucide sur le niveau d’avancement du projet, examiner les progrès réalisés, les difficultés rencontrées, y remédier par des solutions  concrètes mais aussi, discuter des conditions de pérennisation du projet dans un contexte où les urgences sanitaires sous forme épidémie sont devenues récurrentes ici et ailleurs.

Et d’autre part, il a indiqué qu’il s’agit de saisir cette occasion solennelle pour discuter avec les structures de santé de la commune de Matoto, l’une des cibles du projet, des EPI Equipements de Protection Individuelle pour leur permettre de se protéger contre les infections en particulier la Covid-19 en milieu de soins mais aussi, protéger leurs patients contre les infections transmises lors de la dispensation des soins.

«Quand on parle de SONOCO2, c’est qu’il y a eu SONOCO1. C’est pourquoi, je saisi cette occasion pour remercier et féliciter le PDG de SONOCO, El hadj Mamadou Saliou Diallo et tous les employés de cette entreprise pour avoir bien compris que la rentabilité d’une entreprise n’est pas dissociable du bien-être de ses employés, de leurs familles et des communautés riveraines», a-t-il fait savoir.

Dans son intervention, la Directrice Communale de la Santé de Matoto, Dr Madina Cissoko a rappelé que ces EPI vont améliorer l’état de santé de la population en ce sens que le renforcement de la protection et du contrôle sera effectif. «Ces EPI vont nous aider à améliorer l’environnement du travail de nos services de santé par une meilleure santé à travers l’utilisation à bon escient du don», a-t-elle dit.

Pour sa part, Dr Eveline Sény Haba, cheffe de division prévention et contrôle des infections par intérim assurance qualité et gestion des risques de soins à la direction nationale des Etablissements Hospitaliers Publics et Privés au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique,  a signalé que lors des sessions de formation, le personnel de santé a été outillé en précaution standard à savoir, l’hygiène des mains, le port et le retrait des EPI, le traitement du matériel, la gestion des déchets en milieu hospitalier, la prise en charge des accidents au centre et la gestion de l’environnement.

«Je suis très heureuse du fait que nous allons remettre des équipements à des personnes formées. La GIZ et le groupe SONOCO avaient promis de faire cette remise des EPI aux structures de santé. J’affirme que le bilan du projet est globalement positif parce que, les objectifs que nous nous sommes assignés dès le départ ont été atteints», a affirmé la représentante du département de la Santé et de l’Hygiène Publique à cette cérémonie.

Interrogé, un des bénéficiaires, Dr Maxime Balla Sovogui, médecin au niveau de l’infirmerie du groupe SONOCO a laissé entendre que ce don va aider les structures sanitaires à mieux s’outiller dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 de la prévention et le contrôle des infections dans les formations sanitaires de dans la commune de Matoto.

«Nous avons reçu des Équipements de Protection Individuelle après une formation de qualité. Nous promettons aux donateurs que ces EPI seront utilisés à bon escient dans nos différentes structures sanitaires respectives», a promis Dr Marie Kolkol Théa, cheffe de santé Gbessia port 2.

Même joie chez Dr Mamadou Oury Diallo, chef de centre de santé de Matoto : «ces EPI vont non seulement nous protéger mais aussi, protéger nos patients dans non structures sanitaires».

Il faut par ailleurs préciser que ce don est composé entre autres, des savons liquides pour le lavage des mains, des gants non stériles, gants chirurgicaux stériles, gants de ménage, masques chirurgicaux, solutions hydro alcooliques, blouses imperméables jetables, tabliers réutilisables, bonnets jetables, lunettes de protection, paires de bottes en caoutchouc, de chlores en poudre et de thermos flashs. Le coût s’élève à environ 300 millions de francs guinéens.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...