Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ouverture de la frontière guinéo-malienne : un soulagement pour routiers et douaniers de Kourémalé

Sur une décision du président du CNRD, la junte au pouvoir en Guinée depuis la chute du régime du Président Alpha Condé le 5 septembre, la frontière guinéo-malienne a été rouverte ce mercredi 22 septembre. Cette reprise des trafics de part et d’autre de la ligne de frontière entre la Guinée et le Mali, est aujourd’hui perçue comme un véritable ouf de soulagement, à la fois pour les usagers que pour les douaniers. C’est le gouverneur militaire de la région de Kankan qui a présidé la cérémonie à Kourémalé, une sous-préfecture frontalière située à environ 78Km du centre-ville de Siguiri.

 Dans son discours de circonstance, le général Aboubacar Diakité, gouverneur de Kankan, a demandé aux forces de défense et de sécurité de veiller sur les frontières : « nous sommes venus pour exécuter une décision des autorités afin de faciliter la circulation des personnes et de leurs biens. J’ai demandé aux services des forces de défense et de sécurité d’être vigilants. J’invite la population surtout aux syndicats des transporteurs de collaborer avec les autorités, dans le cadre de la sécurité de nos frontières. Notre priorité, c’est la paix et la quiétude sociale. »

Suite à cette réouverture, Souleymane Traoré, le président du syndicat des transitaires de Kourémalé, a exprimé ses sentiments : « la fermeture de la frontière a causé beaucoup de problèmes et de dommages à la fois du côté malien et que guinéen. Donc la réouverture est un ouf de soulagement pour les usagers et les chauffeurs. Nous avons compris ce que les nouvelles autorités ont dit. Mais, il faut rappeler que nous attendons beaucoup de ces nouvelles autorités en ce qui concerne la facilitation de la circulation des personnes et de leurs biens. Nous allons jouer pleinement notre rôle dans le cadre de la paix et de la quiétude sociale. »

Au niveau du bureau des douanes de Kourémalé, depuis la fermeture, il n’y a pas eu de recettes et cela a affecté le service d’une des plus grandes frontières en matière de recettes, a déclaré le colonel Yoka Koïvogui.

« Cette réouverture est un soulagement pour nous les douaniers. Beaucoup de marchandises avaient commencé à pourrir. Et depuis la fermeture, aucune recette n’a été faite. »

Il faut rappeler que cette frontière a été fermée le 5 septembre dernier suite à une décision du CNRD, la junte qui a évincé Alpha Condé du pouvoir.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...