Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : plusieurs présumés bandits présentés par les autorités

Dix présumés malfrats ont été présentés à la presse ce vendredi 25 février 2022 en présence des autorités régionales et préfectorales. Ils sont accusés de vol, détention illégale d’armes blanches, attroupement des malfaiteurs, consomation et vente de  drogue. Les prévenus ont tous nié les faits qui les sont reprochés. 
« Le gouverneur de la commune urbaine de N’Zérékoré a autorisé les forces de défense et de sécurité de la région forestière à interpeller les bandits. C’est pourquoi vous voyez les forces de sécurité faire un ratissage dans la zone et ont interpelé les personnes que vous voyez devant vous. Elles ont été interpelées avec des preuves à l’appui. Le gouverneur exorte la continuation de ce travail. Ces prévenus seront déférés devant le procureur de la république près le TPI de N’Zérékoré pour répondre aux faits qui les sont reprochés », a expliqué l’adjudant Ibrahima Kalil Keïta, officier de police judiciaire, secrétaire de la gendarmerie régionale.
Pour le gouverneur, c’est un va-t-en guère contre les malfrats dans sa juridiction. Ils se dit satisfait du travail abattu par les forces de sécurité.
« C’est un sentiment de satisfaction dans la mesure où les promesses que nous avons faites à la population sont en train d’être exécutées. Nous allons le faire! Nous invitons les forces de sécurité à prendre leur cheval de bataille pour lutter contre ces malfrats. J’ai dit que ça sera de Yomou jusqu’à Guéckédou. Et sans relâche, nous allons le faire. Nous demandons à la population de N’Zérékoré d’être vigilante et de coopérer avec les forces de sécurité. Les chefs de quarters et les élus locaux sont tous impliqués pour nous aider. On veut finir définitivement avec le banditisme dans cette région », a martelé Mohamed Lamine Keïta, gouverneur de région.
Parmi les interpelés, figurent trois jeunes filles dont l’âge varie entre 20 et 30 ans.
Il faut rappeler que 40 présumés malfrats ont été présentés aux autorités vendredi dernier.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...