Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré: plusieurs présumés bandits présentés aux autorités de la ville

Ils sont au nombre de 40 présumés bandits, à être  présentés aux autorités ce vendredi 18 février. Le grappin a été mis sur eux au cours de la semaine dernière dans différents fumoirs des quartiers de la commune urbaine de N’Zérékoré, notamment à Mohomou, avec une importante quantité de chanvre indien et des objets volés.
<<En référence à la réunion suite à la problématique sécuritaire dans la région forestière, organisée par le gouverneur de région qui s’est tenue 14 février 2022 et sur son instruction, une mission mixte de la gendarmerie et police a procédé à une descente sur des sites des loubards semant la terreur dans la cité. 29 personnes ont été arrêtées par la mission avec des preuves à l’appui. Telle que six motos, 4 de marque TVS, une de marque Hero, deux machettes, 127 boules et une quantité de chanvre indien. 38 cartouches de munitions de guerre PMAK et un casque de moto. Ces personnes appréhendées et interrogées reconnaissent sans contrainte les faits dont la procédure d’usage a fait objet de leur traduction au parquet TPI de N’Zérékoré>>, a expliqué le porte-parole de la brigade de recherche qui a martelé que la traque des malfrats sera continuelle et toute personne interpellée sera traduite en justice.
Le gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré  a exprimé sa profonde satisfaction par rapport à ces arrestations.
<< C’est un sentiment de satisfaction, dans la mesure où les services de sécurité ont joué leur rôle. J’ai promis à la population de N’Zérékoré que nous allons nettoyer de Yomou jusqu’à Guéckédou. Et c’est sans relâche, nous allons le faire. Ce sont les bandits qui se sentiront en insécurité à N’Zérékoré mais pas la population. Et ces gens serviront d’exemple>>, a confié Mohamed Lamine Keïta, gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré.
En dépit de ces 29 présumés bandits, une autre grappe de présumés malfrats a été présentée au commissariat central de N’Zérékoré. Là, ils étaient au nombre de 09 personnes.
Interrogés devant les caméras, les présumés bandits ont rejeté en bloc les faits qui leur sont reprochés. Ils ont tous été traduits à la prison civile, en attendant leur jugement prévu dans les jours à venir.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :