Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : Plusieurs bandits condamnés pour détention illicite d’armes légères

 

 

Ils étaient au nombre de 28 présumés bandits à comparaître devant le tribunal correctionnel de N’Zérékoré pour « association de malfaiteurs, détention illicite d’armes légères et des munitions d’armes de guerre (PMAK), détention et consommation de chanvre indien » depuis jeudi.

La sentence est donc tombée ce vendredi 25 février 2022 après les débats entre le parquet et la défense. Quatre (04) personnes parmi les prévenus ont été condamnées à « deux (02) ans de prison ferme et au paiement de deux (02) millions de francs guinéens d’amende pour détention et consommation de chanvre indien, association de malfaiteurs, port et détention illicite d’armes légères et leur munition ».

Interrogé au sortir de l’audience, le procureur Sidiki Camara s’est réjoui de la sentence.

« Ces personnes ont effectivement comparu pour des faits d’association de malfaiteurs, détention et port illicite d’armes légères et leur munition, détention et consommation de chanvre indien. Tous ces prévenus ont comparu à la barre. Ils étaient accompagnés de leur avocat, les débats ont eu lieu, certains ont reconnu et d’autres ont nié. Puisque nous étions à l’audience, chaque partie a eu la chance de jouer sa partition et finalement l’affaire a été mise en délibéré hier jeudi, et la décision a été rendue ce vendredi 25 février 2022 », explique le procureur de la république près le tribunal de première instance de N’Zérékoré.

Qui poursuit en disant que : « devant le tribunal, quatre (04) ont été reconnus coupables de fait de détention de chanvre indien, association de malfaiteurs, port et détention illicite d’armes légères et leur munition. Les quatre prévenus ont été condamnés chacun à deux (02) ans de prison ferme et deux (02) millions de francs guinéens d’amende. Neuf (09) autres ont été reconnus coupables de détention et consommation de chanvre indien. Ces neuf personnes (09) ont été condamnées à 18 mois d’emprisonnement assortis de sursis et au paiement de deux (02) millions de francs d’amande. Deux (02) ont écopé de 12 mois d’emprisonnement avec sursis et 13 ont été relaxées ».

Ces jugements s’inscrivent dans la logique d’éradiquer l’insécurité grandissante dans la région forestière sur initiative du gouverneur de région.

« C’est une lutte que nous venons de commencer. Dès le lundi prochain il y aura une autre vague de présumés malfrats qui a été interpelée et elle comparaîtra devant le tribunal. Les jours suivants, d’autres vont comparaître pour les mêmes faits. Il faut qu’on lutte contre la criminalité qui battait son plein ici à N’Zérékoré. Pour cela on a demandé la collaboration de toutes les autorités. Aujourd’hui les nids de bandits sont déjà repérés. Nous allons continuer à travailler pour que la population de N’Zérékoré se sente en paix, en sécurité et en toute quiétude », a promis le procureur de le TPI de N’Zérékoré.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :