Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré: le Commandant de la zone militaire continue sa tournée le long des frontières

La mission consiste à mener des patrouilles le long des frontières de la région forestière. Cette fois, le commandant de la quatrième région militaire, le général Mohamed Lamine Keïta et sa troupe ont, ce mardi 13 juillet 2021, mis le cap sur la frontière guinéno-ivoirienne, dans les localités de Doubadou et de Dougbèla, situées respectivement à environ 50 Km et 70 km de la préfecture de Beyla. 
Objectif, sécuriser l’intégralité territoriale, assurer la sécurité de la population et de leurs biens, surtout prévenir la pénétration terroriste pendant que la sous région ouest africaine fait face aux menaces djihadistes.
Le général Mohamed Lamine Keïta a, dans son adresse, prodigué des conseils à ses hommes déployés au niveau des frontières par rapport au respect mutuel et la cohabitation pacifique entre l’armée guinéenne et celle ivoirienne et sur l’importance de la conservation des animaux sauvages et celle du couvert végétal.
Le commandant des opérations de la quatrième région militaire, le  colonel Djibril Keïta a, quant à lui, rappelé l’objectif de la mission. Cette initiative a été montée et chapeautée « par le Commandant de la quatrième région militaire, le général Mohamed Lamine Keïta qui est d’ailleurs sur le terrain comme vous pouvez le constater. C’est une manœuvre qui a été déclenchée il y a de cela quelques heures et qui va simultanément avec les éléments de Gueckédou. À l’instant où je vous parle, ils sont en train de sillonner la frontière entre Kondoulébengo, Nongowa, Wendekénéma. Sachant qu’un bataillon est composé de trois (3) compagnies, une compagnie est en train de manœuvrer pratiquement à Gueckédou, une compagnie à Beyla via Seinko et une autre compagnie de renfort basée à N’Zérékoré ».
Le commandant du bataillon du Camp d’infanterie de Beyla, le colonel Delamodou Ibrahima Keïta a exprimé toute sa satisfaction par rapport à cette visite de sa hiérarchique.
« Depuis le matin, nous sommes sur pied. Nous sommes réjouis de cette visite parce que le commandant de la région est lui-même sur le terrain. Je demande à tous nos hommes qui sont au niveau de cette frontière d’être encore plus vigilants. J’encourage les commandant du P.A, les chef du P.A. Je les appelle à prendre leurs dispositions et continuer la sécurisation de notre territoire et la surveillance continue. Je demande aussi à la population de rester derrière les militaires qui sont au P.A parce que leur sécurité dépend de ceux-ci. De remonter tout ce qu’ils constatent comme problème parce que si on n’informe pas l’armée elle ne peut rien. C’est la population qui doit informer le commandant du P.A. Nous sommes à leurs dispositions pour leur sécurisation et la sécurisation de leurs biens », a-t-il rassuré.
Le président du district de Dougbèla, Lancinet Camara s’est, au nom de sa population, dit être satisfait de la présence de l’armée guinéenne dans le village qu’il dirige.
« La présence de l’armée nous met à l’abri parce que quelle que soit la dangerosité de l’ennemi, il aura forcément la peur de rentrer. Nous sommes contents de leur présence parce que nous sommes dans une zone litigieuse. Mais depuis l’intervention de nos forces de sécurité et leur présence permanente,  il y a de cela deux (02) ans, tout se passe bien. C’est une satisfaction pour nous », a-t-il laissé entendre.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...