GUINEENEWS
Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : l’armée lance des patrouilles le long des frontières de la région

Dans le but de rassurer et de sécuriser les populations le long de la frontière guinéenne, le commandement de la 4e région militaire du pays basée à N’Zérékoré, a entamé hier mercredi, des opérations de ratissage systématique. L’action consiste à  procéder à  des « patrouilles et des fouilles systématiques » afin de sécuriser les personnes et leurs biens, a appris notre rédaction auprès des sources militaires.
En effet, une colonne d’une vingtaine de pick-up à bord desquels des militaires armés jusqu’aux dents et en compagnie du commandant de la 4e région militaire de N’Zérékoré,  le général Mohamed Lamine Kéita, a été déployée sur le long des frontières guinéennes. Ces opérations saluées et soutenues par les populations ont commencé le long de la  frontière guinéo-ivoirienne.
De Wolono en passant par Piné ( localité où le président Alpha Condé a été arrêté en 1998) et N’ZOO, partout des hommes armés ont été déployés et resteront le temps nécessaire qu’il faut.
Leur mission est de faire des fouilles systématiques pour parer toutes velléités d’agression ou de menaces venant de l’extérieur contre la Guinée.
Pour le lieutenant-colonel Souleymane Diallo, commandant de la compagnie de Lola, zone qui partage plusieurs points frontaliers, la mission a pour « objectif de faire le ratissage et de patrouiller le long de nos frontières afin de sécuriser les personnes et leurs biens. Mais aussi défendre l’intégralité de notre pays. Car, c’est le rôle régalien de la vaillante armée de la Guinée qui n’a jamais fui son devoir, sous la clairvoyance du commandant en chef des forces armées guinéennes et du ministre de la Défense.  C’est le commandant de la 4e région militaire, général Mohamed Lamine Keita qui coordonne les opérations « .
« Cette présence des militaires chez nous ici à Wolono, nous rassure et nous donne confiance pour bien dormir. Car la peur avait gagné nos cœurs suite aux rumeurs qu’on entendait ces derniers jours. C’est pourquoi, je demande au commandant général Keita de faire à chaque fois ces genres d’opérations », suggère Gbato Camara, le chef de secteur de Wolono.
Le même discours a été tenu par Karamo Bamba, du côté de Piné et Lanciné Diawara, citoyen de N’ZOO.
A noter  que ces opérations engagées le 5 mai  se sont poursuivies aujourd’hui du côté de Tiyo dans Lola. Et les autres points frontaliers de Kissidougou, de Guéckédou, de Macenta et de Yomou suivront tout au long du mois.
Si ces opérations ont suscité de la joie au sein de la population, certains citoyens n’ont pas manqué d’exprimer leur inquiétude sur d’éventuelles  menaces venant de l’extérieur.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...