Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mort de Thierno Mamadou Diallo : le Parquet général publie les résultats de l’autopsie 

Au lendemain de la publication du communiqué annonçant l’augmentation du prix du carburant à la pompe a eu lieu une manifestation sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa. Au cours de cette manif, un jeune du nom de Thierno Mamadou Diallo a été fauché par une balle. Les résultats d’autopsie de Thierno Mamadou Diallo ont été rendus publics ce lundi 6juin 2022 par le Procureur Général Charles Wright. Dans un communiqué lu à son bureau, il  a dévoilé les circonstances de sa mort et les mesures prises aux fins d’enquêtes judiciaires.
Compte tenu de la faible confiance des populations en la justice, dans la gestion de ce genre de cas, Alphonse Charles Wright a d’abord rassuré l’opinion publique, sur sa volonté d’aller au bout de cette affaire.
Il a ensuite déclaré que sur la base du rapport médico-légal en date du 03 juin 2022, du service de médicine légale de l’hôpital Ignace Deen, « le parquet général porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, que la cause de la mort de Thierno Mamadou DIALLO est due à un traumatisme d’origine balistique tiré dans une position de génuflexion probable de la victime. Il informe que les témoins des faits ont été identifiés avec la garantie de leur protection pour l’identification sans délai de l’auteur des faits », a affirmé Charles Wright.
Dans sa volonté de mettre toute la lumière sur cette affaire, Charles Wright, a aussi énuméré quelques mesures prises, notamment,  » le procureur général instruit au Procureur de la République  près de Dixinn, d’en joindre par voie de réquisition du Directeur Général de la police nationale et régionale de la police de Conakry conformément aux articles 40,41,42,43,et 45 de la procédure pénale.
La communication sans délai de l’ordre opérationnel des unités d’intervention, dont les unités de la Brigade Anticriminelle qui patrouillaient dans la zone au moment des faits, poursuivis sous peine de poursuite judiciaire pour refus illégal d’un service légalement dû et entrave à l’action de la justice.
Il instruit en outre par voie de réquisition le dépôt de la liste de tous les agents des unités d’intervention concernées par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile dans un délai de trois (03) jours à compter de la présente instruction.  
Le placement des lieux du crime sous mains de justice pour faciliter le travail des enquêteurs. Le Parquet Général rappelle que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur et dans un délai raisonnable dans l’intérêt d’une bonne administration de l’enquëte en cours« .
Dans la poursuite de cette enquête, « le parquet général met  en garde contre toute récupération politique d’une enquête judiciaire et réitère qu’il engagera des poursuites judiciaires conformément à la loi ».
Selon le procureur général, son parquet communiquera le 24 juin 2022 sur l’évolution de l’enquête dans la limite du secret de ladite enquête.
Avant cette date, toutes informations sur les unités ciblées par l’enquête reste encore secrètes.
Néanmoins, Charles Wright dira que  » nous continuerons à travailler de manière sereine sans la pression d’aucune autorité ou association. Le procureur reste et demeure le maître de la poursuite. Nous pouvons dire sans risque de nous tromper que dans un délai raisonnable, les véritables auteurs de ces faits qui seront relevés à travers cette enquête en répondront de leurs actes ».
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :