Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mines : la SMFG annonce un ralentissement de ses activités sur le Nimba

Le secteur minier guinéen suffisamment agité par les réformes en cours depuis la prise du pouvoir par le CNRD n’en finit pas avec les questions contextuelles, pour utiliser le langage conventionnel. En tout cas, à son tour, la Société des Mines de Fer de Guinée (SMFG), un ralentissement de ses activités pour des raisons conjoncturelles. Son directeur général, Mamady Youla, a saisi l’inspection générale du travail à cet effet.
Dans cette correspondance dont Guineenews s’est procuré copie, la SMFG adresse à l’inspecteur général du travail, « cette notification officielle relative à la décision de la direction de la société des mines de fer de Guinée (SMFG) SA, de ralentir nos activités au niveau de notre site de Nimba et de nos bureaux de Lola et de Conakry, pour une période d’environ 5 mois à compter du 1er septembre 2022, et par la même occasion recueillir votre avis et vos recommandations à ce sujet. »

 

Selon la société dirigée par l’ancien Premier ministre, Mamady Youla explique « cette décision résulte de la situation conjoncturelle que traverse notre société, et qui nous oblige à réduire considérablement les coûts de fonctionnement, ainsi que nos activités sur notre site de Nimba (lola) qui sera en situation de ”service minimum”…

Dans la même logique, la SMFG indique « qu’au regard de ce qui précède, nous sommes dans l’obligation de demander à une partie de notre personnel de rester à la maison afin de réduire nos coûts de fonctionnement et maintenir un effectif réduit dont le travail est indispensable pour assurer le service minimum requis durant cette période. »

Avant de rassurer, « que ce ralentissement temporaire n’entraînera aucun licenciement, ni une réduction de salaire des employés, et que tous les efforts possibles seront engagés par le SMFG pour réduire les impacts, tant individuels que collectifs, de ce ralentissement de nos activités. » Et d’insister « qu’à cet effet, la SMFG s’engage à verser la totalité de la rémunération due aux employés durant cette période. »

Toujours à propos du personnel, « nous vous informons également, que des réunions ont déjà été organisées avec nos représentants syndicaux d’une part, et l’ensemble du personnel d’autre part, lors desquelles, nous avons eu à partager avec eux les informations qui vous sont transmises dans ce courrier », déclare la direction qui dit rester disponible ”…pour toute information complémentaire”.

Reste à savoir quelle sera la réaction du ministère des Mines et de la Géologie dont une mission dépêchée récemment sur le site du projet de la SMFG a dû permettre à la tutelle, étendue à la présidence de la République également saisie du sujet, d’avoir une réaction objectivement motivée.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...