Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Meurtre du jeune collégien à Cosa :  sa mère, inconsolable, parle des derniers instants de leur séparation

Les dernières manifestations du FNDC dissous ont été émaillées de répressions policières ayant causé la mort de trois manifestants. Parmi ces victimes, le jeune écolier Amadou Oury. Il a été tué dans la soirée du vendredi  21 octobre à Cosa, un quartier de la commune de Ratoma, en Haute banlieue de Conakry.
Pour comprendre les circonstances de cette tuerie et les derniers moments vécus par le défunt, Guineenews s’est rendu dans sa famille où nous avons rencontré sa mère Adama Hawa Sow, aujourd’hui inconsolable.
« Mon fils est allé pour la prière de vendredi. À son retour il m’a dit: maman, je vais au coin là où j’étais avec mes amis. J’ai lui dit, Amadou Oury, aujourd’hui il y de la pagaille dehors, ne sors pas. Il dit maman, je n’irai pas loin et je vais là où nous jouions au ballon près de chez Dian Aissatou. J’ai dit alors ne dépasse pas là-bas. Quelques temps après, on m’a appelé pour me dire que mon enfant a fait un accident. J’ai dit non mon fils n’a pas fait un accident, on lui a tiré dessus. J’ai été à l’hôpital où il a été transporté, les médecins m’ont dit que je ne rentre pas. Ils ont laissé passer son père et il a trouvé que Amadou Oury est décédé. Il est sorti je lui ai demandé et mon fils ? Il m’a dit qu’ils ont tué notre fils. J’ai pardonné notre fils. Que Dieu le couvre de sa miséricorde »,  a-t-elle confié.
Par ailleurs, il faut préciser le défunt était âgé de 15 ans. Il devait passer le BEPC cette année.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...