Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

MESRSI : Deux ans de grandes réformes portées par Dre Diaka SIDIBE à la tête du Département de l’Enseignement Supérieur (Par Abdoulaye KEITA)

Le 26 octobre 2021, dans la foulée des nominations des membres du Gouvernement de la transition après l’avènement du CNRD au pouvoir en République de Guinée, Dre Diaka SIDIBE, enseignante chercheuse est nommée Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI). La trentaine, cette jeune dame alors Directrice Générale de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké devenait ainsi tout comme son poste d’alors, la première femme à la tête de ce département hautement stratégique.
L’on ne commentera pas assez le choix du Chef de l’État, tout à sa discrétion. La question qui s’impose est celle qui repose finalement sur le bilan en cette journée du 26 octobre 2023 marquant l’an deux de la gouvernance de Madame Konaté née Diaka SIDIBE.
À l’œuvre avec une équipe rompue à la tâche qu’elle réussira à former et à manager, la Ministre Diaka SIDIBE est le modèle de femme audacieuse, persévérante et assoiffée de résultats. Atteindre des objectifs est à la limite une obsession et une question d’honneur pour elle et y attache fermement du prix. Pour y arriver, elle sait comment et avec qui le faire ou le faire faire.
Depuis deux (2) ans, Dre Diaka SIDIBE a imposé un rythme de travail intense, basé sur la lettre de mission qui lui a été assignée par le Chef du Gouvernement et la feuille de route assortie élaborée par son équipe. À l’issue d’un diagnostic sans appel sur le système, la Ministre n’avait de choix que d’allier travail à la rigueur en passant par l’esprit d’équipe et l’auto évaluation en continu.
Aujourd’hui, toutes les actions et grandes réformes ont porté sur l’amélioration des conditions de vie et de travail du monde universitaire (enseignants chercheurs, chercheurs et étudiants ….).
Tant sur la gouvernance que sur les infrastructures, le MESRSI en toute humilité, est l’un des meilleurs départements de la transition pour ne pas dire le meilleur, les résultats des évaluations parlementaires et même du Gouvernement en font foi. Mieux, malgré les nombreux défis dans la qualification du système de l’enseignement supérieur, les témoignages de satisfactions des enseignants et des étudiants sont des preuves éloquentes d’un espoir qui renait depuis l’avènement de Dre Diaka SIDIBE à la tête du département.
Au nombre de ses stratégies, capitaliser sur les acquis des anciens, améliorer les méthodes et impliquer tous les acteurs dans la mise en œuvre de la feuille de route du Ministère qui elle-même découle sur la lettre de mission assignée par Monsieur le Premier ministre.
Dans la foulée des résultats en seulement deux années :
– La révision des programmes de formation des enseignements en République de Guinée ;
– Le financement et les acquisitions des équipements pour plusieurs laboratoires des institutions ;
– La revalorisation de la bourse des étudiants ;
– La mise à disposition des bus pour les étudiants ;
– La relance de l’ensemble des chantiers dans les institutions d’enseignement supérieur ;
À lire aussi
– La mise en place des outils de sécurisation et de traçabilité des diplômes ;
– L’élaboration tant attendue de la Loi portant sur les Établissements Publics à caractères Scientifique
– La mise en place des pôles vies dans dix (10) institutions pilotes
– L’ouverture des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles ;
– La dématérialisation du paiement des bourses des étudiants ;
– L’assainissement du fichier des boursiers du MESRSI ;
– La relance de la coopération internationale (CAMES, WASCAL, AUF ….)
– Le démarrage de nouveaux projets infrastructurels dans les institutions d’enseignement supérieur ;
– Le financement de plus de 1600 enseignants chercheurs et chercheurs pour le master, le doctorat ou la recherche ;
– L’acquisition des équipements de travail pour les services centraux ;
– La mobilisation des ressources externes pour appuyer le BND dans le financement des réformes du Ministère ;
Depuis deux (2) ans, avec une gestion inclusive et participative, Dre Diaka SIDIBE s’active à hisser son département au sommet de l’excellence. Comme elle aime à le dire, je suis enseignante, il n’ y a pas de meilleurs services que je puisse rendre à ma propre carrière que de mettre en œuvre de profondes et porteuses réformes au sein du MESRSI.
Abdoulaye Keïta
Conseiller Chargé de Missions au MESRSI
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...