Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Matam: l’opposant et vice-maire Sorya Bangoura arrêté…

Les mesures sanitaires servent-elles d’alibi pour régler des comptes aux opposants? C’est une question qui mérite d’être posée. Du moins dans le cas de Sorya Bangoura, fédéral de l’ufdg et vice-maire de la commune de Matam, détenu depuis hier suite à une arrestation dont il a fait l’objet dans son hôtel résidence.

C’est l’opposant en personne qui a confirmé l’information à Guineenews. «On me reproche d’avoir ouvert mon hôtel qui est exempté du décret présidentiel », répond-il. Et d’ajouter que «les hôtels et les motels peuvent ouvrir et fermer à 22 heures ».

Poursuivant, M. Bangoura raconte «qu’hier à 19 h j’ai vu la police débarquer chez moi, dans mon hôtel résidence où j’habite. Il y avait des clients, ils leur ont demandé de sortir. On était 9, on est sorti. Ils nous ont embarqué, direction le commissariat central de la police de Matam. Arrivés là, j’ai plaidé, ils ont libéré les clients et moi je suis resté. Je suis encore là ».

A la question de savoir ce qui lui est dit pour la suite, l’élu en détention répond «qu’il n’y a rien. J’ai appelé le Général Boubacar Kassé, il m’a dit qu’il parait que chez vous, c’est une boite de nuit, et c’est plein. Je lui ai répondu que je réside là, c’est chez moi », avant de suggérer à l’officier de police «de venir  vérifier avant de dire que c’est une boite de nuit ».

En réponse selon notre interlocuteur, «il me dit je viens demain, c’est-à-dire aujourd’hui, il n’est jamais venu ». Pendant ce temps, « j’ai appelé plusieurs autres responsables mais personne ne répond », ajoute-t-il. Et de déplorer que «Le central je ne l’ai pas vu, depuis que je suis là, l’adjoint aussi a disparu pratiquement».

A propos de ses conditions de détention, l’opposant confie que «je vais dormir par terre, dans un bureau, dans des conditions désagréables. J’ai juste une couverture et une autre qui va servir de matelas, c’est tout ».

Des allégations que nous avons essayées de recouper auprès du Général Kassé, qui n’a pas répondu à nos sollicitations.

 Il faut rappeler que Soria Bangoura n’est pas à sa première arrestation. Et que, pour ce qui est de la réglementation, au point 10 de la «note portant sur la réactualisation des mesures d’urgence sanitaires face à la menace des variants de la covide 19 », signée du président de la République, il est fait mention du «… maintien des dispositions de contrôle sanitaire en vigueur dans les lieux de loisir (hôtels, restaurants et bars). Nulle part il n’est question de fermeture desdits lieux dans ce document qui date du 3 août dernier

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...