Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mamou : recrudescence du vol de bétail, un récalcitrant arrêté

Des bœufs volés dans la sous préfecture de Dounet, ont été retrouvés à Somidaro dans la sous préfecture de Soya. Les voleurs profitent de cette saison sèche pour soustraire les bœufs en divagation dans la brousse pour les vendre aux marchés hebdomadaires. Un récalcitrant vient de tomber dans les mains de la sécurité. Il s’appelle Ibrahima Sow dit Babaen Peredjo, la soixantaine, il a été interpellé dans la brousse avec trois bœufs volés.
Ousmane Barry, la victime revient sur le film de l’interpellation  » mardi dernier, j’étais au marché hebdomadaire de Dounet. C’est là que mon frère m’a informé de la disparition de nos bœufs dont une vache nourrice. Immédiatement, je suis revenu à Kourawi notre village. J’ai vérifié à l’enclos où les bœufs passent la nuit. J’ai remarqué des traces de pas (des chaussures du voleur). Avec une corde, j’ai pris la mesure du pas. C’est ainsi, j’ai suivi la piste avec les traces des pas sur une distance de 15 kilomètres. Vers 21 heures, j’ai retrouvé les 3 bœufs attachés ensemble auprès d’un village à Kollakoï. C’est ainsi, j’ai décidé de passer la nuit sur place dans l’espoir que le voleur viendra récupérer les bœufs. Le matin, un vieux est venu avec de l’eau et pour donner aux bœufs. Soudain, j’ai bondi sur lui. Il a voulu résister. Je  l’ai amené chez son chef secteur et j’ai appelé la sécurité à Mamou« , explique t-il.
De bouche à oreille, la nouvelle de l’arrestation du vieux s’est vite répondue. Des sages de Kollakoï, les agents de sécurité, des curieux, les enfants du vieux se sont retrouvés chez le chef secteur. Pour éviter d’être traduit à Mamou, le présumé voleur a engagé une négociation pour régler l’affaire à l’amiable «  si je sors de ce problème, je ne vais plus toucher au bien d’autrui. Je le jure. Faites-moi confiance. C’est fini. Je ne vais plus voler« . Un autre de lancer  » comment vous faire confiance ? Est-ce que c’est la première fois ? Vous avez l’habitude de nous réciter ces mêmes propos! » Le présumé de répondre  » c’est qui est passé, c’est le passé. Maintenant regardons le futur« .
A la question d’un gendarme, avec qui avez-vous volé les bœufs parce que une seule personne ne peut pas conduire ces bœufs sur une distance de 15 kilomètres ? Le vieux s’est abstenu de répondre  » puisque j’ai reconnu les faits. Ne poussons pas. Cherchons à arranger l’affaire« .
Face à ce refus du présumé de dénoncer ses complices, il a été transféré à la gendarmerie de Mamou. A la déposition ce jeudi, le vieux a fait un volte face en niant les faits de vol.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :