Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

L’Union européenne pose la 1ère pierre dans le cadre de la Construction/Réhabilitation de 15 Infrastructures Sanitaires dans la région de N’Zérékoré dans le cadre du PASA2.

 

(Communiqué de presse) N’Zérékoré, le 16 février 2022 – En présence des autorités administratives et sanitaires de la région et des préfectures concernées, la Délégation de l’Union européenne en Guinée en mission de suivi des projets de santé que l’Union européenne finance, a procédé à la pose de la première pierre dans deux des 15 sites de construction et de réhabilitation des infrastructures sanitaires dont l’hôpital préfectoral de Macenta et le futur Centre de Santé Rural de la sous-préfecture de Orémai.

Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui au renforcement du système de santé (PASA2) financé par l’Union européenne avec une contribution de la France et de l’Allemagne et vise à renforcer la qualité du système de santé afin d’améliorer la santé des mères et des enfants de moins de 5 ans. Cela témoigne l’engagement continu et conjoint, de l’Equipe Europe (l’Union européenne et ses Etats Membres), aux côtés des autorités sanitaires guinéennes, en faveur du renforcement du système de santé de la Guinée, au bénéfice de la population guinéenne.

La nouvelle construction du centre de santé Orémai est un des 19 sites de travaux prévus sous le programme PASA2. Ce centre fournira tous les services exigés par le Paquet Minimum d’Activités (PMA) et sera construit selon les normes et standards, y compris permettre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, la disponibilité continue d’eau potable par un forage et de l’énergie solaire ainsi qu’un incinérateur avec tous ses annexes en vue de la gestion des déchets biomédicaux. Ensuite viendront les équipements et le renforcement du personnel à l’utilisation et la maintenance de toutes ces dotations.

Lors de son allocution, Madame Jurate Smalskyte, cheffe d’équipe économie et santé pour la délégation de l’Union européenne en Guinée, a déclaré : « Les appuis aux infrastructures ne pourront apporter les résultats escomptés que si les structures bénéficiaires disposent d’un système solide, transparent et pérenne de gestion et de maintenance et surtout d’un personnel qualifié ayant les compétences et expériences nécessaires. »

La cérémonie a permis également à la Délégation de l’Union européenne d’échanger avec les acteurs locaux en vue de s’enquérir des avancées et de l’impact du projet PASA2 sur les bénéficiaires.

Enfin, cette cérémonie s’inscrit dans la continuité de l’engagement de l’Union européenne pour la relance et le renforcement du système de santé en Guinée. L’Union européenne est un partenaire de la Guinée depuis plusieurs décennies. De nombreux projets ont été financés par l’Union européenne dans le secteur de la santé en Guinée, pour plus de 100 millions d’euros. Ils concernent les infrastructures, le renforcement des capacités sanitaires, l’achat des équipements et médicaments, l’appui à la riposte aux épidémies.

COMPLEMENT D’INFORMATION : LE PROGRAMME D’APPUI AU RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE EN GUINEE (PASA2)

Ce projet, financé par l’Union européenne), cofinancé par la France et l’Allemagne, est piloté par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et exécuté en gestion déléguée par deux agences Etats-membres de l’Union européenne, que sont Expertise France et la GIZ.

La mise en œuvre du projet a démarré depuis le 1er novembre 2019 et terminera le 27 février 2023 (40 mois). Il vise à renforcer la gouvernance du secteur de la santé afin d’améliorer l’accès de la population à des soins de santé de qualité de base, permettre d’améliorer la santé maternelle et infantile ainsi que sa résilience aux crises épidémiologiques. Il apporte un appui à deux niveaux : au niveau central à Conakry, et au niveau déconcentré dans 6 préfectures de la région de N’Zérékoré et deux préfectures attenantes (Kissidougou, Kérouané).

Expertise France est en charge des activités de renforcement de la gouvernance dans le champ de
la gestion financière du Ministère de la santé (volet 1), en collaboration avec la GIZ qui travaillera sur
les ressources humaines et la coordination du secteur de la santé. Expertise France est également en
charge de l’amélioration des infrastructures sanitaires, des équipements et de la maintenance dans la
zone cible (volet 5), en lien avec la GIZ sur la demande et l’offre de soins (volets 2, 3, 4).

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :