Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le 2 octobre à Boké : cette touche singulière de la CBG à la réussite de la fête de l’indépendance

Ce 2 octobre 2022, la Guinée a célébré le 64ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. Une date qui donne lieu, comme à l’accoutumée, à nombreuses de commémoration et de réjouissances à travers tout le pays.

A Boké, les autorités régionales ne sont pas restées en marge de ces festivités marquant l’an 64 de notre l’indépendance. C’est le gouverneur de région, Mamadou Camara, en compagnie du préfet et des élus locaux, qui a présidé lesdites cérémonies.

Il était pratiquement 10 heures quand les officiels ont regagné la place des martyrs de Boké. Les responsables militaires et les administrateurs civils étaient tous présents à l’ouverture de cette cérémonie de la fête d’indépendance. A leur tête, le gouverneur de région, Mamadou Camara. Après le dépôt de la gerbe de fleurs, s’en est suivi un défilé militaire et paramilitaire composé des femmes, des représentants des entreprises minières évoluant dans région, à la tête desquelles les vaillants travailleurs de la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) qui étaient massivement représentés ; de la société civile, des épouses militaires et plusieurs entités sociales de la préfecture.

Dans son discours de circonstance, le gouverneur de région Mamadou Camara a profité de cet instant pour rendre un vibrant hommage à tous les martyrs de la libération de la Guinée.

 « A toutes et tous, une très bonne fête ! C’est le lieu de rendre hommage à nos illustres aînés qui se sont sacrifiés pour permettre à notre nation d’exister et de continuer à exister. Cette indépendance exige de nous la cohésion sociale, l’unité nationale pour sauvegarder notre souveraineté et notre liberté », a interpellé le Gouverneur, Mamadou Camara.

De son côté, le préfet Sény Silver Camara,  a rappelé à la population de Boké, les messages de l’attachement du président de la transition dans le cadre de la culture de la paix entre elles : « les mots les plus chers à monsieur le président de la République, son excellence Mamady Doumbouya, chef suprême des armées ne sont autres que le pardon, la réconciliation, la consolidation, l’unité nationale, la paix, la justice sociale et le rassemblement de tous les enfants du pays.»
Pour Fatoumata Compo, citoyenne, apporte son regard sur le développement de la région de Boké durant les 64 années d’indépendances : « je suis très joyeuse en ce sens que notre pays célèbre les 64 ans d’indépendance aujourd’hui. Cependant, il faut dire que Boké est en train de vivre dans des conditions les plus difficiles. Boké ne mérite pas cela au vu de toutes les richesses dont son sol regorge. Nous profitons mais, d’un pourcentage très faible. C’est pourquoi je vais lancer un appel solennel aux autorités de la Guinée de penser à cette ville de Boké qui nous a vu naître. Surtout en termes d’emplois des jeunes et des femmes. Sans oublier le développement infrastructurel. »

Cette fête célébrée ce dimanche a connu une grande mobilisation des populations et des femmes, même s’il y a eu un léger retard dans le démarrage des festivités.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...