Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Labé : Le prix du pain déjà impacté par le réajustement du carburant

Comme il fallait s’y attendre, la hausse par le gouvernement du prix des produits pétroliers en république de Guinée intervenue ce mercredi 04 août 2021 commence déjà à se ressentir sur le panier de la ménagère. C’est d’abord le prix de la miche de pain qui vient de connaître une augmentation, a constaté sur place la rédaction locale de Guineenews.org.

Les citoyens de la commune urbaine de Labé ont désagréablement été surpris dans la matinée de ce jeudi 05 août 2021 par une augmentation du prix de la miche de pain. Il passe de 3 000 GNF dans les fours à 3 500 GNF et de 3 500 GNF sur le marché à 4 000 GNF soit une augmentation de 500 GNF.

Le président de la fédération régionale des boulangers et pâtissiers de Labé, Fodé Kaba témoigne : « effectivement, le prix du pain a été revu à la hausse. Depuis ce jeudi matin, on a procédé à une augmentation de 500 GNF sur le prix habituel. Donc au lieu de 3 500 GNF, la miche est désormais vendue à 4 000 GNF. Cela résulte des conclusions d’une réunion qu’on a tenue hier à la demande de nos boulangers »,

A la question de savoir si cette hausse du prix du pain est liée au réajustement du prix des produits pétroliers, Fodé Kaba le président de Boulangers et pâtissiers de Labé répond : « vous savez, depuis la fois dernière, on nous avait autorisés à rehausser le prix du pain à 4 000 GNF, mais on n’avait pas voulu appliquer cette décision. Mais cette fois-ci, ce sont les boulangers qui nous ont convoqué nous les responsables et on a été contraint d’augmenter le 500 GNF. Ce n’est pas seulement la hausse du prix du carburant qui est à la base de cette situation. C’est parce qu’on avait l’autorisation d’augmenter le prix. C’est juste une coïncidence ».

Cela est la première conséquence du réajustement du prix des produits pétroliers  par le gouvernement guinéen. « Personnellement, je ne suis pas surpris par cette augmentation du prix du pain. C’était prévisible avec la hausse du carburant. Au lieu de s’étonner de la situation qui va suivre, les citoyens devraient davantage serrer la ceinture car c’est le début d’une situation très douloureuse. Le gouvernement était conscient que cette hausse allait perturber tous les prix. Donc ,rien ne m’étonne », tranche Mamadou Alpha Barry, de la société civile locale.

Pour l’instant, les autres prix semblent stables, mais tout le monde s’attend à une augmentation dans les prochaines heures.

A suivre !

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...