Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La Route de la soie numérique proposée par la Chine offre de nouvelles opportunités pour le développement mondial

 Lin Zihan

Depuis son lancement officiel en 2017, la Route de la soie numérique promue par la Chine continue à aider les pays riverains de « la Ceinture et la Route » à construire des infrastructures numériques, à démocratiser l’Internet et à renforcer la connectivité des infrastructures numériques, créant de nouvelles opportunités en faveur de la croissance économique et de la transformation numérique, et promouvant le développement innovant de « la Ceinture et la Route ».

L’économie numérique est l’un des moteurs essentiels de la reprise et de la croissance de l’économie mondiale. Elle est aussi l’un des domaines de coopération clés de l’Initiative pour le développement mondial. La Chine dispose d’un fondement industriel bien établi et d’un méga marché pour construire la Route de la soie numérique.

Selon les données du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT), l’économie numérique a atteint 45 000 milliards de yuans en 2021, consolidant sa deuxième place mondiale, contre 27 000 milliards de yuans en 2017, soit une croissance annuelle composée de 13.6%. Selon un rapport publié récemment par l’Administration du cyberespace de Chine, la capacité d’innovation technologique de la Chine s’est améliorée rapidement, et le pays arrive en tête en matière de technologies émergentes, telles que l’intelligence artificielle, l’informatique en nuage, le big data, la blockchain et l’information quantique.

La Chine continue d’approfondir sa coopération en matière d’économie numérique avec les pays et régions riverains de « la Ceinture et la Route », afin de partager les dividendes du développement. Elle a déjà signé des protocoles d’accord sur la construction de la Route de la soie numérique avec 17 pays. La Chine a également établi un mécanisme de coopération bilatérale en matière de e-commerce sur la Route de la soie avec 23 pays et a construit 34 câbles terrestres transfrontaliers et de multiples câbles sous-marins internationaux avec les pays voisins.

Ces dernières années, les technologies de l’information chinoises, ainsi que les produits matériels et logiciels correspondants, ont été largement utilisés dans les pays et régions situés le long de « la Ceinture et la Route ». Un grand nombre de projets de coopération dans ce domaine ont été mis en œuvre, apportant des bénéfices importants aux communautés locales.

Les géants de la technologie chinois, Alibaba et Baidu, ont pénétré les marchés du commerce et des télécommunications au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Par ailleurs, Huawei, considéré comme leader mondial du réseau 5G par les gens du secteur, est l’un des plus grands fournisseurs d’équipements de télécommunication au monde. En 2018, Huawei est devenu l’une des premières entreprises technologiques à capitaux exclusivement étranger à Qatar, et a promu le développement local des technologies 5G. Un an plus tard, Huawei a signé un accord de coopération avec Zain, principal fournisseur de télécommunications d’Arabie saoudite, et l’a aidée dans la création du premier réseau local 5G LAN au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En outre, de nombreuses entreprises de télécommunication des Émirats arabes unis ont coopéré avec Huawei dans les services de réseau 5G. Le géant chinois a aussi lancé le premier laboratoire ouvert à Cairo en Égypte. Ce laboratoire a établi une coopération avec de nombreuses universités et offre des formations à des étudiants locaux.

Au Kenya, une application de « portefeuille mobile » développée conjointement par la Chine et l’Afrique est devenue un outil indispensable pour les locaux pour le virement, le paiement, la réception et le prêt. Grâce au soutien des techniciens chinois, cette application fonctionne de façon stable, offre de multiples fonctions, et garantit un taux d’opérations réussies élevé. Selon les données publiées par les opérateurs de communications kenyans en mars 2022, cette application compte déjà 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels au Kenya.

Le système chinois de navigation par satellite Beidou (BDS) contribue également aux activités d’agriculture, de télécommunication, de surveillance marine et de secours en cas de catastrophe le long de « la Ceinture et la Route ». La Chine a exporté ses produits BDS vers plus de 120 pays et régions, dont ceux situés le long de « la Ceinture et la Route ». Le système de navigation chinois est largement utilisé dans l’agriculture et l’arpentage du terrain dans les pays d’Asie du Sud-Est tels que la Thaïlande et le Laos. En outre, la Chine a mis en place un système d’augmentation terrestre du BDS au Pakistan.

Certains pays et régions riverains de « la Ceinture et la Route » sont toujours confrontés aux problèmes comme des infrastructures numériques insuffisantes et le faible taux d’accès à l’Internet aujourd’hui. Un plus grand appui de la part de la Chine pour construire des infrastructures numériques dans ces pays et régions pourra créer de nouvelles opportunités et de nouveaux gisements de croissance pour leur développement économique. À l’heure actuelle, la Chine et l’Afrique du Sud ont construit conjointement le premier réseau commercial 5G indépendant en Afrique. Le centre national de données, qui bénéficie du soutien financier et technique de la Chine, a été officiellement mis en service au Sénégal.

En Janvier 2022, le Conseil des Affaires d’État a publié un plan visant à faciliter le développement de l’économie numérique au cours de la période du 14e plan quinquennal (2021-2025). Ce plan encourage les entreprises chinoises du secteur de l’économie numérique à s’engager dans la coopération internationale de manière plus active.

La Chine renforcera sa coopération internationale en matière d’économie numérique, et améliorera encore l’environnement institutionnel à cet égard. Par ailleurs, la Chine a progressivement amélioré les services offerts par les entreprises de l’économie numérique. « La Chine fait des efforts pour résoudre les problèmes complexes liés à l’économie numérique et offrira des solutions pour le développement mondial », a déclaré le Forum économique mondial sur son site web.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...