Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : L’UNFPA vole au secours des personnes vulnérables 

Pour clore les 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre, le Fonds des Nations Unies pour la Population, UNFPA, avec le financement de la Banque Mondiale, a fait don  d’un important lot d’équipements sanitaires aux structures publiques de santé de la région.
La cérémonie officielle de remise s’est déroulée ce vendredi 10 décembre 2021, dans l’enceinte de l’hôpital régional de Kankan. C’était en présence entre autres, de la ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, des cadres du système des Nations Unies, des cadres régionaux du secteur de la santé ainsi que de toutes les hautes autorités administratives de la région.
Il s’agit d’équipements sanitaires constitués de kits d’accouchement, de césarienne, de transfusion sanguine, de tables de consultation, de lits d’hospitalisation, de tables opératoires, pour une valeur marchande de près de 1.000.000 de dollars US.
A travers cette action, l’UNFPA apporte une fois de plus, son soutien à l’Etat guinéen notamment le ministère de la Santé dans sa politique de réduction de la mortalité maternelle et néonatale.
Cette contribution qui va en droite ligne avec les nouveaux objectifs du développement durable adoptés par les Nations Unies en 2015 a pour but  « de sauver la vie des femmes et des nouveaux nés ».
Dans son discours de circonstance, la Représentante Résidente de L’UNFPA en Guinée, Corine Delphine N’Daw, a affirmé que : «  L’UNFPA accompagne le gouvernement guinéen dans ses efforts de promotion de la santé reproductive et de l’égalité du genre pour que chaque grossesse soit voulue, chaque naissance sécurisée et le potentiel des jeunes réalisé ». En Guinée, l’offre des services de santé reproductive, de prise en charge des cas de violences faites aux femmes et filles ne se fait pas toujours dans un environnement sécurisé en raison de l’insuffisance de matériels et produits dans les structures de santé. Le don de UNFPA vient ainsi combler une partie de ce vide à Kankan.
« Toutes les préfectures de la région vont bénéficier de ce don. Car ensemble nous devons relever le défi du taux insupportable de mortalité maternelle qui est de 550 décès pour 100.000 naissances vivantes » a poursuivi Corinne Delphine N’Daw.
Exhortant l’Etat guinéen à investir davantage dans la santé, la Représentante de l’UNFPA a indiqué que  : « la prise en compte du financement effectif du secteur de la santé par le budget des collectivités à travers les plans de développement local conformément aux engagements internationaux souscrits, le niveau de l’effort financier de l’Etat guinéen en faveur de la santé, sera perçu par les partenaires techniques et financiers comme, le degré d’engagement du pays, et sera en corrélation avec le niveau des appuis financiers extérieurs ».
Officiant la cérémonie de remise de ces dons aux autorités locales et sanitaires de Kankan, la ministre de la promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, Aicha Nanette Conté, a remercié UNFPA  avant d’exiger la bonne utilisation des intrants et matériels.
«  En ma qualité de ministre de la République, nous vous remettons ces kits sanitaires pour que les femmes, les filles de la région et même des autres régions qui viendront accoucher dans cet hôpital régional, puissent avoir des accouchements sans complications et surtout des accouchements gratuits. Et ça nous insistons là- dessus, des accouchements gratuits. Il faut que cela soit une réalité dans la vie de nos populations et ça j’y veillerai personnellement », s’est-elle engagée.
Cette cérémonie de remise a été aussi marquée par la visite de quelques pavillons des services hospitaliers de l’hôpital régional de Kankan notamment celui du centre de traitement de la fistule obstétricale et de la maternité.
En outre, un deuxième lot de don composé de motos et de kits de dignité (savons, pagnes, ustensiles de cuisine…), ont été également remis dans l’enceinte du gouvernorat, aux autorités de Kankan, pour la prise en charge des personnes vulnérables.
Il faut préciser que c’est par une rencontre d’échanges directs et fructueux entre les donateurs et les jeunes activistes et représentants de la société civile ce samedi 11 décembre 2021, dans la salle de conférence du gouvernorat que s’est achevée cette série d’activités marquant la clôture des 16 jours d’activisme dans la région de Kankan.
https://www.facebook.com/323864657653032/posts/4678219942217460/
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :