Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Justice-N’Zérékoré : ouverture du procès des accusés dans les violences électorales du 2020

Les audiences criminelles du tribunal de première instance de N’Zérékoré sont ouvertes depuis la matinée de jeudi 11 mars. Elles porteront essentiellement sur le dossier des violences du 22 et 23 mars 2020.

Ils seront 8 personnes poursuivies pour ‘’viol, assassinat et vol à main armée’’ qui seront jugées par le TPI de N’Zérékoré lors de ces audiences criminelles.

« Nous demandons que le droit soit dit afin que nos maris soient libérés. Car, cela fait bientôt un an depuis qu’ils sont arrêtés à tort N’Zérékoré lors des violences du 22 mars. Ils seront ensuite transférés avec plusieurs autres personnes à la prison de Kankan. Et depuis lors, 35 personnes ont été libérées sans aucun jugement. Et nos maris sont restés toujours en prison. Et comme conséquence, nos enfants n’étudient plus dans la plupart des cas et même le manger nous le gagnons difficilement », confie Marie Léno, épouse de l’un des détenus, l’air dépité.

Ils étaient 43 personnes à avoir été interpellées et embarquées pour la prison de Soronkoni à Kankan au lendemain des violences ayant émaillé le double scrutin du 22 mars 2020. Et six mois après leur arrestation, 35 parmi eux ont bénéficié d’une liberté ‘’provisoire ». C’est ce jeudi que les 8 autres détenus comparaissent pour être jugés.

En raison de la double crise sanitaire liée au virus Ebola et au Covid-19 qui prévaut à N’Zérékoré, l’accès de la salle d’audience sera est très limitée pour les médias et les citoyens. Cette restriction à l’audience est une décision du procureur.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :