Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Insécurité : la DCPJ présente un présumé kidnappeur à la presse

Le phénomène d’enlèvement d’enfants semble avoir gagné du terrain sur le territoire guinéen. Selon les services de sécurité, il ne se passe une journée sans qu’un cas d’enlèvement ne leur soit signalé.

Ce vendredi 18 février 2022, la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a présenté à la presse un jeune du nom de Souleymane Diallo pour enlèvement d’un enfant âgé de 8 ans.

Pour le directeur central de la DCPJ, Ibrahima Kalil Kénéma, la série d’enlèvements à laquelle les services de sécurité font face ces derniers temps ne peut être citée. Pour ce dernier cas, il dit avoir été interpellé par le public. « Dans la journée du jeudi 17 février 2022, nous avons été accueillis par la clameur publique et immédiatement les agents se sont transportés sur les lieux et ont compris qu’il s’agit d’un kidnappeur en compagnie d’un enfant nommé Boubacar Ly disparu depuis 9 jours de la maison. Et c’est hier (jeudi, ndlr) il a été retrouvé avec le kidnappeur à Manqué Pas« , dit-il.

Ainsi, interrogé Souleymane Diallo, le présumé kidnappeur estime que l’enfant Boubacar ly lui a été envoyé par l’un de ses oncles Alpha Oumar Diallo, médecin traumatologue travaillant à l’hôpital Ignace Deen. A cet effet, il a nié les faits qui lui sont reprochés.

 « Je n’ai pas kidnappé le petit. C’est mon oncle qui a envoyé le petit. Il m’a dit : ‘’il faut le diagnostiquer. Il est malade et j’ai regardé son corps était chaud. Je l’ai soigné et après il m’a dit d’aller acheter des produits et nourriture pour le petit donc je l’ai pris nous sommes sortis ensemble et c’est là-bas que j’ai rencontré son frère’’« , avance-t-il.

Parlant des difficultés rencontrées en matière de recherche, le patron de la DCPJ a indiqué :  » Quand les kidnappeurs enlèvent les enfants et demandent une rançon, les numéros qui nous sont communiqués nous cherchons à localiser ces numéros. On n’a pas les résultats de ces localisations en temps réel () Les informations que nous recevons généralement sont en différé 4 heures ou 5 heures après« , déplore-t-il.

Poursuivant son intervention, Commissaire Kénéma accuse Souleymane Diallo d’être l’auteur du kidnaping de 5 enfants qui ont séjourné sur l’île de Tayaki et du petit, Boubacar Ly.

Enfin, le Directeur  central de la DCPJ a appelé les parents à la responsabilité en veillant sur les enfants.

Magnalen Traoré, stagiaire à Guineenews

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :