Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Infrastructures routières : le PM lance les travaux du futur pont de Tanènè d’une valeur de 269 milliards gnf

Le Premier ministre, Dr Bernard Goumou, accompagné par les membres de son gouvernement, a procédé ce mercredi 18 janvier à la pose de la première pierre de la construction d’un pont unique et ses accès sur le fleuve Konkouré, sis à Tanéné, dans la préfecture de Dubréka. Le coût d’investissement de cet important ouvrage de franchissement qui sera dans les 12 prochains mois, est   de 269 milliards de francs guinéens.

Dans son allocution de circonstance, le directeur général par intérim du Fonds d’Entretien Routier (FER), Hamidou Sylla a tenu à souligner le rôle crucial de cet axe routier vital pour l’économie nationale voire sous-régionale.

« Aujourd’hui, les quatre ouvrages sont vétustes mais surtout ils supportent des convois et des surcharges pour lesquels ils n’avaient jamais été conçus. Jusqu’à 80 tonnes au lieu des 30 tonnes initialement prévues… C’est l’un des axes économiques de la Guinée les plus importants qui constitue un maillon de transafricaine N°7 (THA7) Dakar-Lagos et assure la liaison entre les préfectures de Dubréka, Boffa et Boké qui sont les principales zones minières du pays.« , a déclaré Hamidou Sylla avant de donner quelques caractéristiques techniques du futur ouvrage.  Selon lui, la voirie de raccordement, long de 3km 500 environ, sera constituée en remblais et en déblais dans le sol granitique dur. Ce qui nécessitera, précise-t-il, des moyens de déroctage puissants.

En sa qualité de ministre des Infrastructures et des Travaux Publics, Elhadj Gando Barry, estime, pour sa part que seules à travers les infrastructures de cette envergure que le gouvernement pourra satisfaire l’attente des populations.

 Le Premier ministre, Chef du gouvernement, avant de procéder au coup d’envoi des travaux de ce pont, a déclaré que la réalisation d’une telle infrastructure s’inscrit en droite ligne dans le cadre de la matérialisation de la vision du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya.

« La route est un moyen de transport privilégié en Guinée. Depuis 2019, c’est grâce au président du CNRD que ce projet est devenu une réalité. Le gouvernement fera tout pour respecter ses engagements. Aucun manquement ne sera toléré en ce qui concerne le délai d’exécution des travaux », a-t-il prévenu.

L’une des particularités de l’ouvrage de Tanéné réside dans le fait qu’il est situé sur le fleuve Konkouré qui est l’un des plus puissant de Guinée, nous confie un des ingénieurs qu’on a rencontré sur place. A en croire celui-ci, ‘’le Konkouré a un débit moyen de 300 m3/s et est partiellement régulé par deux barrages hydroélectriques, Kaléta et Garafiri. Le troisième, Souapiti, est en amont. Le débit varie de façon importante entre la saison des pluies et la saison sèche« .

Il faut par ailleurs préciser que ce nouvel ouvrage de 126 m de long permettra, quand il sera livré, le remplacement des 4 ponts actuels construits depuis 1957 dans le cadre de l’implantation de l’usine d’alumine de Fria.

Quant au financement de cet important ouvrage, il est assuré entièrement par le Fonds d’Entretien Routier (FER). Grâce à son nouveau statut de Société Anonyme (SA) qui lui permet de faire des levées afin de financer la construction de grandes infrastructures à péage.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...