Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : Après le CPP et le FPP, l’UPP voit le jour

Dans le cadre de la transition, trois plate-formes ont été créées. Après le Collectif des partis politiques (CPP) et le Forum des partis politiques (FPP), Dr Sékou Koureissy Condé, Fodé Bangoura et Cie viennent de créer leur plate-forme appelée Union des partis politiques pour l’alternance apaisée (UPP).  Actuellement, c’est Fodé BANGOURA du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP). Deux mois après, il va être remplacé par Jean Marc TELLIANO du RDIG.

Le président de ARENA, a félicité la classe politique guinéenne dans son ensemble pour dit-il «l’esprit de clarification.» Selon lui, si cette classe politique a la chance d’avoir aujourd’hui sur les 180 et quelques partis politiques, 5 plate-formes« c’est qu’il y a un esprit de regroupement et une capacité à faciliter le travail.»

Cette plateforme a pour vocation, selon l’ancien ministre de la République, de chercher par tous les moyens, et de passer par les voix et moyens, qui rapprochent les éléments de la classe politique pour en faire une force politique.

«Nous en appelons au rassemblement. Les partis politiques, les plateformes et les coalitions ont vocation en période de transition, à soutenir et accompagner la transition par des propositions et des initiatives salvatrices», a déclaré Sékou Koureissy Condé, avant d’expliquer le déséquilibre qu’il y a au sein du CNT.

Et l’UPP a parlé de cette situation dans son mémo adressé au Colonel Mamadi DOUMBOUYA : « Le courrier porte sur la demande d’élargissement du nombre des conseillers, qui ira de 81 à 114 membres. Nous avons constaté fondamentalement que l’ensemble des composantes de la société civile ont 70% dans le CNT et l’ensemble de la classe politique 18% avec les forces de défense et de sécurité. Ceci crée un déséquilibre dans l’approche des questions, dans l’examen des questions et dans l’atmosphère qui doit prévaloir au travail de fond sur les fondamentaux d’une transition.»

Curieusement, ces trois plateformes politiques, dont les dernières sont nées de l’incompréhension entre les fondateurs de la première, sont composées de trois lettres (CPP, FPP et UPP).

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...