Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guillaume Harwing à propos du BAC2022 : «nous avions deux choix»

En annonçant les résultats du baccalauréat unique, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, a indiqué qu’il avait le choix entre « un repêchage et continuer ainsi la politique de l’autruche ou dire la vérité au peuple de Guinée. »  En annonçant les 9% de taux de réussite, le ministre dit avoir opté pour le second choix. Guineenews vous propose l’essentiel de sa déclaration :

« Dans quelques heures, les résultats du baccalauréat session 2022 seront rendus publics. Ils viendront ainsi clôturer l’année scolaire 2021-2022 qui a été, pour nous tous, une année de diagnostic et de test. Loin d’une surprise, les taux de réussite de cet examen, à l’instar des deux premiers (CEE et BEPC), confirment le très faible niveau de la qualité de notre système éducatif. 

En voyant les résultats de ces trois examens nationaux, nous n’avions que deux choix : faire un repêchage et continuer ainsi la politique de l’autruche ou dire la vérité au peuple de Guinée. Si le premier choix nous est avantageux en tant que gouvernants, le second est sans nul doute le plus bénéfique pour le futur du peuple de Guinée. C’est pourquoi, le Cabinet du Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation dont j’ai l’insigne honneur de diriger a choisi de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité au vaillant peuple de Guinée. Tel est le prix à payer, le sacrifice douloureux à consentir pour réussir la refondation de notre système éducatif qui, nous ne le dirons jamais assez, est le principal pilier de la refondation de l’Etat, prônée depuis le 05 Septembre 2021 par le CNRD et son Président, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées.  

La promotion du mérite scolaire est la ligne directrice qui oriente et motive toutes nos actions, car c’est la voie la plus sure pour transformer qualitativement notre système éducatif.  

Chers compatriotes, 

Ces faibles taux de réussite aux examens nationaux session 2022 (17 % au CEE ; 15% au BEPC et 9% au Baccalauréat) nous interpellent tous.  Ils sont le reflet même de la déliquescence à outrance de l’école guinéenne. La responsabilité de cette déplorable situation est largement partagée entre tous les acteurs de la communauté éducative (Etat, enseignants et encadreurs, élèves et parents d’élèves, syndicats de l’éducation,…) ; nul ne doit donc jeter l’anathème sur l’autre. Remettons-nous tous en cause et faisons preuve d’union sacrée pour préparer nos futurs héritiers à mieux affronter les défis de l’avenir car, comme le disait Nelson MANDELA : « l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ». 

L’échec de nos enfants est donc notre propre échec en tant que parents, enseignants, encadreurs et gouvernants. Mon cabinet et moi, nous en sommes tous conscients parce que nous sommes aussi des parents d’élèves, des enseignants et, mieux encore, ceux qui ont la lourde responsabilité de mobiliser toutes les ressources et toutes les parties prenantes pour la « requalification de l’éducation nationale ».  

C’est à ce titre que je félicite tous les admis aux différents examens et encourage les non admis à retrousser les manches et à travailler très dur afin de réussir la session prochaine. Chers élèves, vous êtes nos enfants, vous êtes notre trésor le plus précieux. De la même façon que l’on se garde d’abîmer son trésor, c’est de cette même façon que nous nous gardons de vous trahir.  

Chers compatriotes,  

Il me plaît de vous annoncer que le MEPU-A après consultation de toutes les parties prenantes, dans le cadre des premières actions urgentes, envisage : 

  1.    L’organisation des sessions de remise à niveau des enseignants en situation de classe et encadreurs à tous les niveaux pendant ces vacances ;

 

  1.    Le recrutement et le déploiement de nouveaux enseignants sur l’ensemble du territoire national ; 

 

  1.    L’actualisation des textes règlementaires et législatifs ainsi que la restructuration des DPE et IRE.

 

Mesdames et Messieurs,

Pour terminer, je voudrais remercier très sincèrement au nom de la communauté éducative, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées ainsi que le Gouvernement de Monsieur Mohamed BEAVOGUI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour l’attention particulière qu’ils ne cessent de porter au secteur de l’éducation et de la formation.

 Qu’il me soit également permis de remercier l’ensemble  des enseignantes et enseignants de Guinée qui ont accepté d’appliquer de façon rigoureuse les textes règlementaires encadrant l’organisation des examens nationaux. Une mention spéciale aux ministères impliqués dans le processus d’organisation des examens (Enseignement Supérieur, Enseignement Technique, Administration du Territoire, Défense Nationale, Sécurité, Santé, Finances et Budget) pour le professionnalisme et  l’esprit de bonne collaboration dont ils ont fait preuve

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...