Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fonction Publique : les Secrétaires administratifs à l’école des bonnes pratiques  

Des secrétaires particuliers des ministres, des secrétaires généraux et des chefs de cabinet ont entamé depuis ce mardi 15 février 2022 une série de rencontres au ministère du Travail et de la Fonction Publique. Selon les organisateurs, ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de la bonne marche de l’administration publique guinéenne.

Nos Secrétaires sont-ils capables de garder le secret professionnel ? Sont-ils capables de bien accueillir les usagers ? Sont-ils capables de saisir des courriers sans faire de fautes ? Sont-ils capables d’assister convenablement les chefs. Voici sont autant d’interrogations et de préoccupations qui se posent sur les aptitudes de cette catégorie d’agent public et auxquelles le département de la Fonction Publique est résolument engagé à apporter une réponse efficiente afin de rendre l’administration publique plus performante.

Parlant donc des Secrétaires, le Directeur Général du Centre de Perfectionnement Administratif (CPA), les décrit comme étant des personnes de second plan mais dont l’action est déterminante au sein de l’administration. « Le secrétariat est la porte d’entrée et de sortie d’un service. Ce qui veut dire, tant vaut le secrétariat tant vaux le service. Il s’agit de doter les participants pour assister convenablement leurs chefs. Soixante-dix secrétaires répartis en trois groupes andragogiques suivront cette formation de la période allant du 15 février au 3 mars 2022.  Les cours seront animés par les formateurs du CPA du ministère du Travail et de la Fonction Publique », a-t-il expliqué Massé Camara, le DG dudit centre.

Pour sa part, le ministre du Travail et de la Fonction Publique, en procédant au lancement solennel de cette session de formation, a déploré le fait que chez les Secrétaires dans l’accomplissement de leur fonction cèdent très souvent à la nervosité. L’absence parfois de ‘’courtoisie’’ et le ‘’bon accueil’’ sont, entre autres, qualités, a rappelé le ministre Julien Yombouno, qui leur font toujours défaut. Pourtant, martèle le ministre de la Fonction Publique, ‘’la manière d’accueillir quelqu’un est extrêmement importante même si vous n’avez pas les moyens de satisfaire sa demande, l’accueil et la proactivité sont très importants.’’

Convaincu que la performance d’une administration reste intimement liée à la compétence et la moralité de ses secrétaires, le ministre Yombouno a dressé le portrait-robot du secrétaire-modèle qu’il souhaite voir désormais au service de la Fonction Publique guinéenne.

« Une bonne administration publique n’est pas un luxe, mais plutôt une condition essentielle de développement. Il ne saurait y avoir une bonne administration à l’absence des secrétaires compétents, intègres et disponibles rompus à toutes les techniques modernes en secrétariat, assistanat et direction. Un (e) bon (ne) secrétaire est celui ou celle qui sait répondre aux patrons. C’est-à-dire, un (e) bon (ne) collaborateur (trice) qui apprend à connaître son manager, qui anticipe les choses, qui sait communiquer, discret et qui sait prévaloir son savoir-faire et son savoir-être. Des secrétaires sont des conseillers techniques et non de simples exécutants appelés à prendre des initiatives. Cela suppose qu’ils soient investis de la confiance leurs managers, leurs responsables ou superviseurs et qu’ils bénéficient des sciences périodiques de formation et de perfectionnement… », a souligné en substance le ministre Julien Yombouno.

Lire vidéo :

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :