Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fièvre hémorragique Lassa : moyens de transmission et mesures préventives

Après l’agence nationale de la sécurité sanitaire, jeudi, c’est au tour du département de tutelle de s’exprimer sur la fièvre lassa dont un cas est confirmé à Guéckédou cette semaine. Dans un communiqué intitulé «déclaration de l’épidémie de fièvre lassa en Guinée», le ministère confirme que «pour le moment, aucun autre cas n’a été notifié».

Dans ce document signé ce vendredi, le ministre Pèthè reprend les informations sur l’itinéraire de la malade et les mesures prises «pour le recensement de tous les cas contacts et de leur suivi ». Avant de déclarer « l’épidémie de fièvre lassa dans la préfecture de Guéckédou, région de Nzérékoré », même si pour l’instant, il s’agit d’un seul cas confirmé. Cela, «en application du règlement sanitaire international RSI)».

Dans la même lancée, Dr Diallo informe qu’une réunion a été tenue entre les cadres des ministères de la santé, de l’élevage et de l’environnement, avec la participation de «nombreux partenaires techniques et financiers».

Concernant «les informations sur la maladie de la fièvre de Lassa et les mesures de contrôle», le communiqué indique que «la fièvre de Lassa est une maladie hémorragique virale, transmise par les rongeurs. Et que son virus «se transmet aux hommes principalement par ingestion de nourriture contaminée ou exposition à des objets contaminés par les urines ou excréments de rats infectés » ou le «contact direct avec des rats infectés».

A propos de «mesures préventives», le département en charge de la santé préconise: «se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, laver à l’eau propre et au savon tous les ustensiles de cuisine et les conserver à l’abri des rongeures, conserver la nourriture dans des récipients fermés, éloigner des habitations les ordures ménagères et déchets de toute nature, éviter toute manipulation ou consommation de rongeurs et lutter contre la présence des rongeurs dans les lieux d’habitation et tout lieu recevant du public».

A noter que l’état de santé de la malade sous traitement au CTEPI de Guéckédou « est à ce jour satisfaisant», selon les autorités.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :