Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fête du 08 mars : Zoom sur une femme entreprenante à Labé

Partie de rien, Madame Baldé Diami Koin est aujourd’hui à la tête de l’une des plus grandes entreprises créée, développée et gérée par une femme dans la région administrative de Labé. Lancée au début des années 2000 dans la fabrication de jus naturel notamment le yaourt à la suite d’une formation à l’étranger, Diami Koin s’est vite fait distinguer dans le secteur au niveau de la commune urbaine de Labé a constaté Guinéenews de sources concordantes.

De fil en aiguille, madame Baldé a continué à professionnaliser son savoir-faire qui a fini par intéresser plusieurs entreprises de la place. « Ça fait maintenant au moins 18 à 20 ans depuis que j’ai commencé à travailler pour mon propre compte. J’ai commencé par faire du yaourt que je vendais par ci et par là. C’est ainsi que j’ai décroché un contrat avec Total Guinée. Un contrat qui s’est développé et s’est prolongé il y a maintenant 10 ans. Je faisais le yaourt que je livrais au niveau de toutes les stations service Total. C’est ainsi qu’ils m’ont même donné la boutique Total de Safatou. Je fais à la fois du yaourt et du Hamza (autre jus naturel) » déclare-t-elle.

A la suite de ce succès éclatant au niveau du yaourt, Diami Koin s’est lancée dans le service de nettoyage de bureaux et autres lieux de travail. Pour ce faire, elle a mis en place une solide équipe de femmes et de jeunes aptes à faire ce travail avant de solliciter des contrats de part et d’autre. « C‘est dans ça que j’ai créé le service de nettoyage des bureaux. Ainsi, j’ai déposé mes dossiers au niveau de la banque centrale pour ce qui est du nettoyage et le jardinage de l’Agence de Labé. Quand j’ai décroché le marché, ils m’ont accordé aussi le service de ravitaillement en lait de l’agence. Donc, depuis 5 ans maintenant, j’ai ce marché », soutient-elle.

C’est en tout une vingtaine de jeunes et de femmes qui gagnent leurs vies dans les services de Diami prestation à Labé : « j’ai employé des femmes, des jeunes et on s’est occupé de tout l’entretien du local à savoir le nettoyage, le jardinage en passant par l’entretien de tout. J’ai même employé un contrôleur qui s’occupe de la supervision de tout ce que nous avons comme travail. Au niveau du yaourt, c’est pratiquement que des femmes qui sont basées à mon domicile qui s’occupe de la chose. J’ai en tout formé sept filles qui s’occupent exclusivement de cela. Elles savent toutes faire du bon yaourt », a déclaré Diami Koin avant de préciser que « pour le nettoyage, j’ai 12 employés au niveau de la banque centrale plus trois autres qui évoluent dans le même secteur au niveau des stations services. Ce qui fait en tout 14 travailleurs au niveau du nettoyage », ajoute notre interlocutrice.

Et tous ces travailleurs estimés à 21 personnes sont des salariés de l’entreprise Diami prestation. « A la fin du mois, je paie tous mes employés. Ils sont au nombre de 21 personnes », rassure Diami Koin.

Madame Diallo ambitionne de se lancer de nos jours dans la couture : « j’ai aussi acheté des machines car je voudrais mettre en place un atelier de couture dame, broderie, homme, … vous savez j’ai l’habitude d’aller à Dakar et Bamako pour acheter des habits, les coudres là-bas avant de rentrer avec les complets. Maintenant j’aimerais coudre les habits ici à Labé. Donc j’ai acheté tout ce qu’il me faut ; j’ai d’abord 5 machines à coudre qui sont déjà arrivées à Labé car c’est ici que je vais installer l’atelier », poursuit-elle.

La directrice générale de Diami prestation a fini par lancer cet appel aux femmes en général : « je demande aux femmes de se lever et travailler. Cest tout ce qui peut les aider parce que moi, c’est le yaourt qui m’a beaucoup aidée dans l’éducation de mes enfants et beaucoup de mes besoins étaient soulager dans ce business. Donc, j’ai continué ainsi jusqu’à avoir ce que j’ai là. Mais à la base c’est le yaourt » précise-t-elle.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir