Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fête des femmes : «il nous reste encore un chemin à faire…», prévient Dr Martin des Nations-Unies

Ce mardi 08 mars 2022, à l’image des autres pays du monde, la Guinée a célébré la journée internationale des femmes au palais du peuple à Conakry. A cette occasion, le Coordinateur résident du Système des Nations-Unies en Guinée, Dr Vincent Martin, a rendu vibrant un hommage aux femmes et aux filles guinéennes.

S’exprimant au nom de la famille des Nations Unies en République de Guinée, Dr Vincent Martin a lancé une invitation à renforcer l’engagement politique des autorités, matérialisé par les initiatives du gouvernement qui, selon lui,  concourent à l’amélioration de la situation des filles et des femmes de la Guinée.

Poursuivant, il a rappelé que si la république de Guinée a adhéré à toutes les conventions et à tous les engagements internationaux visant à protéger et à promouvoir les droits des femmes. Il lui reste encore un long chemin à faire, selon les données de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) de 2018.

Dans la même logique, le Coordinateur du Système des Nations-Unies a donné quelques statistiques enregistrées ces dernières années.  «95% des femmes et de filles de 15 à 49 ans ont été victimes de mutilations génitales féminines et 39% de moins de 15 ans. Presque la moitié des femmes (46,4%) sont mariées avant leur 18ème anniversaire, selon les données 2021 de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) et de la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables (BSPPV). 450 cas de viol ont été enregistrés dans leurs services dans tout le pays soit 306 cas par l’OPROGEM. En matière de disparité entre filles et garçons, on relève à l’entrée au primaire, un taux brut d’accès au CP1 de 111,4% pour les filles contre 126,1% pour les garçons. En fin du cycle, le taux d’achèvement au CM2 est de 56,5 % pour les filles contre 75 % pour les garçons (Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, 2018-2019). Aussi, 6 femmes meurent par jour en donnant la vie ( 2016) », a indiqué Dr Vincent Martin.

Pour terminer, Dr Vincent Martin a martelé que le Système des Nations-Unies en Guinée et ses partenaires, unis dans l’action, réaffirment leur engagement à accompagner la République de Guinée. Cela, a-t-il dit, en vue d’accroitre les efforts et les investissements en faveur des filles et des femmes guinéennes.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :