Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Faranah : la plus grande menuiserie de la ville victime d’un incendie

Dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 février 2022, aux environs de 3heures du matin, la plus grande menuiserie de la ville de Faranah, situé dans le quartier Faranakoura, près de l’institut supérieur agronomique et vétérinaire de Faranah, a été consumée par un incendie d’origine inconnue.

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée mais les dégâts matériels sont incalculables. C’est un conducteur de taxi-moto qui a vu les flammes et a alerté le service de la protection civile régionale.

Près d’une dizaine de sapeurs-pompiers sont intervenus pour tenter de maîtriser l’incendie mais en vain.

Selon les témoignages recueillis sur place, rien n’a pu être sauvé. Tout a été brûlé laissant les propriétaires de la menuiserie dans le chagrin et dans une détresse totale.

Robert Millimono, témoigne : “quand je rentrais à la maison, j’ai vu les étincelles de feu à côté de l’institut. Je me suis rendu sur les lieux pour en savoir plus. J’ai trouvé que c’est de l’incendie et j’ai émis des cris pour demander secours en vain. Immédiatement, je suis allé vers les agents de la protection civile pour les informer qui sont venus avec moi sur les lieux et ils ont commencé à éteindre le feu. C’était dans les bandes de 3 heures”.

Rencontré, l’une des victimes, Sayon Keita, a, au nom de ses collègues,  explique les circonstances dans lesquelles, il a appris cette triste nouvelle : “j’ai été appelé à 4 heures du matin m’informant que le feu a pris notre menuiserie. Quand je suis arrivé sur les lieux, j’ai trouvé que le feu a pris une grande partie de la menuiserie. Les sapeurspompiers sont intervenus en vain. Il y a quatre grands ateliers de menuiserie contiguïs ici appartenant à vingt maîtres menuisiers et quinze d’entre eux ont chacun des machines qui ont été incendiées. Tout a été incendié, rien n’est sorti. Moi-même, j’ai la commande des Chinois, des machines de menuiserie, des portes, des fenêtres, des meubles semi-finis et finis d’une valeur que je ne peux pas quantifier à l’instant. Les dégâts que nous avons enregistrés sont énormes. Nous demandons aux nouvelles autorités de venir au secours”.

De son côté, le Commandant de la protection civile de la région de Faranah, Jérôme Delamou, revient sur l’effort fourni par son service pour tenter de limiter les dégâts : “on a été alerté à 4heures et demie par un conducteur de taxi-moto. Arrivés sur les lieux, nous avons fait l’établissement pour maîtriser le feu afin de limiter la propagation. Ce qui était déjà consumé on ne pouvait plus mais protéger ce qui est resté comme ça”.

Cet incendie est intervenu quatre jours après que toute la ville de Faranah est sevrée de la desserte en électricité par l’EDG. La question qui est sur toutes les lèvres à Farnah est de connaître qu’est-ce qui serait à l’origine de cet incendie ?

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :