Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Examens 2022 : “Nous ne pouvons pas vous rassurer qu’il n’y aura pas des dégâts mais nous allons nous battre…”, prévient le ministre HAWING

Le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing est en tournée dans les quatre régions naturelles du pays. Il vient de la boucler sa par Kissidougou,  ce mercredi 16 février 2022. Dans un entretien accordé à notre rédaction, M. Hawing nous parle des constats, des dispositions à prendre par rapport à l’organisation des examens de fin d’année, du manque criard d’enseignants, etc.

Guineenews© : depuis plusieurs jours, vous êtes en tournée à l’intérieur du pays, quels sont vos constats ?

Guillaume Hawing :  Notre tournée est une initiative présidentielle. Le constat est amer. L’héritage est très lourd. Nous héritons d’une situation qui ne retient pas les larmes aux yeux. Vous avez vu vous-même l’état des infrastructures scolaires. Vous avez vu vous-même le manque criard d’enseignants. Vous avez vu vous-même le manque criard des tables bancs. Donc, en général modo, l’héritage est amer. A cela,  s’ajoute la conscience professionnelle. Aujourd’hui, cette conscience commence à fuir le monde enseignant. Beaucoup d’enseignants fuient leur responsabilité.

Guineenews© : Avec cette vague des retraités, quelle lecture faites-vous par rapport à l’administration scolaire ?

Guillaume Hawing : en réalité, dans l’ensemble, tout va bien. Généralement beaucoup des retraités n’étaient pas en fonction, d’autres aussi étaient en fonction. Et par la grâce de Dieu, nous avons réussi à surmonter cette situation.

Guineenews© : Nous sommes à quelques mois de l’organisation des examens nationaux, que comptez-vous faire cette année. Est-ce qu’il y aura des nouveautés ?

Guillaume Hawing : oui, nous sommes en train de nous battre. Vous avez déjà vu les feuilles d’examens. C’est une nouveauté. Nous sommes aussi en train de sensibiliser les DPE, les IRE, les IPE pour que nous puissions organiser des examens crédibles. Grossomodo, nous espérons que les examens de cette année,  s’il pleut à Dieu, nous nous battrons pour ne pas qu’il y ait fuite de sujets. Et nous nous battrons pour qu’il y ait moins des dégâts. Nous ne pouvons pas vous rassurer qu’il n’y aura pas des dégâts mais nous allons nous battre pour qu’il y ait moins des dégâts.

Guineenews© : partout, on parle de manque criard d’enseignants. Quelles sont les dispositions que vous comptez entreprendre afin de palier ce problème ?

Guillaume Hawing : il faut noter d’abord que beaucoup d’enseignants cherchent à rentrer à la fonction publique par la porte de l’éducation. Donc, nous allons chercher à soigner cela et en plus,  avec la fonction publique et le budget,  nous sommes en train de voir comment il faut organiser le plutôt que possible le concours pour parer à cette situation.

Guineenews© : quel est votre mot de la fin ?

Guillaume Hawing : je vous remercie. Je remercie la presse. Je remercie les villes qui nous ont très bien accueillis,  qui se sont mises à notre disposition, qui ont été vraiment serviables.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :