Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Environnement/Labé : une des têtes de source du fleuve Sénégal menacée à Noussy ?

Un conflit foncier entre les propriétaires coutumiers et des particuliers menace l’une des têtes de source du Dombelewol, un affluent du Bafing qui fait partie de la composition du fleuve Sénégal.

Située à Noussy dans le district de Diawoya précisément dans le secteur Ghangharan (à 17 kilomètres à l’est de Labé), cette tête de source du marigot en question (le Dombelewol) risque d’être dangereusement affectée par ledit conflit. Une situation inadmissible pour les soldats de l’environnement.

Face à l’ampleur du conflit, les services de l’environnement de la région administrative de Labé en général et ceux de la section préfectorale en particulier ont jugé utile de vite procéder à la sécurisation de la tête de source, a appris de source officielle la rédaction locale de Guineenews basée à Labé.

’vous savez, il y a une tête de source là-bas. Des gens avaient occupé toute la galerie jusqu’au nid du fleuve. Donc, l’année passée, en collaboration avec la section des eaux et forêts et avec l’appui de l’OMVS (Organisation de la mise en valeur du fleuve Sénégal), on a eu des bornes avec lesquelles, on a marqué la limite.

Pour se faire, on a même déplacé des clôtures en reprenant carrément la clôture avec des grillages qu’on a également bénéficié. Des clôtures ont même été déplacées sur 50 mètres”, précise Mamadou Kobera Diallo, le chef de la section préfectorale de l’environnement de Labé.

Depuis la réalisation de cette opération de sécurisation, le conflit s’est attisé car les acheteurs auraient eu l’impression de perdre les terrains qu’ils ont acquis à la sueur de leur front.

Ainsi, ils demandent soit un dédommagement soit un recasement de la part des coutumiers qui, semble-t-il, n’ont rien d’autre à leur proposer.

Il y a des gens qui sont en train de courir derrière ceux qui leur avaient vendu des parcelles pour réclamer un dédommagement ou le déplacement des bornes en question. Maintenant comment quelqu’un peut venir acheter un domaine non loti et qui se situe au niveau d’une tête de source ? De toute façon, si les concessions des coutumiers sont déplacées, ce n’est pas celle d’un acheteur qui va être épargné”, insiste Mamadou Kobera Diallo.

Ainsi, le chef de la section préfectorale de l’environnement de Labé menace : “Il y en a qui avaient acheté les parcelles sans les exploiter. Je voudrais alerter ceux-ci que les bornes sont désormais installées. Ceux qui se hasardent à venir casser car on a pris des coordonnées GPS (global positioning system), la personne viendra répondre devant la loi”.

Il faut signaler qu’il s’agit là de l’une des têtes de source les plus importantes du fleuve Sénégal. Donc toute menace contre cette source est une menace réelle pour la survie de ce fleuve sous-régional.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...