Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

En Guinée, la production d’informations critiques et indépendantes reste difficile (RSF)

La Guinée, 84ème sur 180 pays en 2022, recule d’une place en 2023 dans le classement mondial de Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse. Alors que l’humanité célèbre ce 3 mai cette liberté dont la presse devrait jouir, l’ONG internationale  de défense de la liberté  note que  » le pluralisme des médias est bien réel en Guinée…(cependant) la production d’informations critiques et indépendantes reste difficile « 
 
Pour RSF,  le nouveau régime de transition, installé depuis le coup d’État de septembre 2021, est encore attendu au tournant sur les questions relatives à la liberté de la presse.
L’ONG relève déjà que la politique du gouvernement est assez discriminatoire vis-à-vis de la presse : les médias de service public étant favorisés aux dépens des médias privés en ce qui concerne les communications gouvernementales. Ces mêmes médias publics sont favorisés sur le plan économique. L’État leur donnant la priorité dans l’accès aux événements officiels et pour effectuer les communications gouvernementales. Alors qu’au même moment, les subventions accordées aux médias privés sont jugées insuffisantes.  » En outre, la pandémie de Covid-19 a exacerbé les difficultés financières touchant le secteur de la presse « , ajoute RSF.
La pression sociale aussi existe sur les médias guinéens, selon le rapport de RSF. Des sujets comme l’homosexualité ou le mariage forcé étant traités avec prudence par les journalistes.
 
 
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...