Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Électricité à Lélouma : un ouf de soulagement chez les chaudronniers et autres électriciens du centre urbain

Sevrés d’électricité depuis deux décennies environ, les citoyens de Lélouma sont satisfaits de la reprise de la desserte électrique qui suscite beaucoup d’espoirs chez les potentiels consommateurs de la localité. Pendant que les autres citoyens traînent les pas pour effectuer les branchements dans leurs domiciles comme précédemment annoncé dans l’une de nos dépêches, cette desserte bien que d’un temps très réduit encore, a provoqué un ouf de soulagement chez les consommateurs potentiels d’électricité. Notamment chez les chaudronniers et les électriciens qui en avaient plus que jamais besoin pour faire fonctionner leurs activités.

Maître Mamoudou Cellou Diallo, chaudronnier de son état ne cache pas sa satisfaction : « C’est un ouf de soulagement pour moi personnellement d’avoir de l’électricité à mon lieu de travail ici. Comme vous le savez, pour faire tourner les machines, il faut obligatoirement du courant électrique. Depuis plusieurs années on a travaillé avec des groupes électrogènes. Ces groupes sont vraiment très coûteux pour nous. Et ce, du point de vue d’entretien, de carburant ou encore de l’huile. Et si nous avions beaucoup de travail, il nous arrivait de consommer jusqu’à 200 mille francs guinéens voire plus par jour » ,se souvient- il.

Poursuivant, il ajoute : « aujourd’hui, avec la reprise de la fourniture en électricité, bien que le temps est encore minime (3 heures par jour), nous profitons bien. En tout cas, nous arrivons à faire des économies. Et nous espérons que ce temps va être augmenté à l’avenir même si c’est de 18 heures à 00 heures« , s’est réjoui Cellou Diallo.

Mamadou Bondeko Diallo est électricien, il pratique l’activité depuis près de deux décennies à Lélouma. Le lancement du courant électrique a changé sa vie. « Gloire à Allah. Depuis le début de la desserte en électricité du centre urbain, nous sommes de façon permanente en activités. Ceci est vraiment venu à point nommé. C’est vrai qu’on travaillait un peu le solaire au début, mais maintenant, nous sommes de plus en plus sollicités pour l’installation électrique dans les maisons. Nous avons commencé à bénéficier du fruit de notre patience parce que depuis 2004, Lélouma n’avait pas du courant électrique. Il y a de plus en plus de travail et on se frotte les mains. C’est un réel plaisir », se réjouit l’électricien.

Par contre, il reste sceptique par rapport à la faible affluence des citoyens pour effectuer les branchements dans certains foyers. « C’est vrai qu’on nous appelle pour effectuer des branchements dans les maisons. Mais on attendait beaucoup plus que ça. L’affluence escomptée n’est pas encore au rendez vous. Nous avons un groupe de 1 250 Kva et nous ne sommes même pas arrivés à 5% de charge. C’est pourquoi je profite de l’occasion pour demander humblement aux citoyens d’effectuer les branchements pour que la desserte  soit pérennisée. Si non, ça sera assez compliqué de continuer l’alimentation électrique dans les circonstances actuelles. Il faut qu’il y est des branchements afin de se débrouiller avec ce qu’on a là actuellement en attendant l’interconnexion annoncée dans les années à venir », a sollicité Mamadou Bondeko Diallo.

Dans la même logique, cet autre chaudronnier renchérit : « c’est vraiment économique et rentable pour nous les chaudronniers. Le temps de la desserte est encore minime mais c’est déjà un grand pas et un ouf de soulagement pour nous. Depuis 2004, on travaillait avec nos propres groupes électrogènes et c’était vraiment très coûteux. Voir à nouveau le courant électrique à Lélouma après environ 20 ans de privation, c’est un grand plaisir pour nous. Maintenant, on peut tout préparer au cours de la journée et attendre le courant à 19 heures pour effectuer notre travail », se rejouit- il avant de demander à ce que ce temps de desserte soit un peu prolongé : « Nous sollicitons à ce qu’on prolonge un peu la durée pour qu’on puisse profiter pleinement. Aux citoyens aussi je leur demande de faire les branchements. C’est vrai que c’est une période d’essai, mais je pense bien que s’il y a de l’affluence autour, Lélouma pourra enfin sortir de l’obscurité. Mais d’après ce que j’ai compris, si la ligne n’a pas assez de charge, sous peu de temps, on risque de renouer avec les démons de l’obscurité. Chose que je ne souhaite pas », implore t-il.

La question que l’on se pose aujourd’hui est de savoir est-ce que cette desserte en électricité sera continuelle étant donné que le premier camion de carburant affecté à cet effet serait une donation pour la localité.

Attendons de voir

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...