Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Éducation : à quelques semaines des examens nationaux, une école publique fermée à Simbaya

Il y a de cela quelques jours, le collège-lycée BAH Ibrahima Caba, située à Petit Simbaya dans la commune de Ratoma, a été fermée par son ex-propriétaire. Ledit établissement fait partie des sept (7) écoles figurant dans le projet de rachat des écoles privées par l’ancien gouvernement à travers son département en charge de l’Education. L’initiative visait à mettre ces établissements à la disposition des quartiers en manque d’infrastructures scolaires publiques.

Selon nos informations, depuis la signature des accords avec l’ancien propriétaire, l’Etat guinéen n’aurait toujours pas respecté sa part de contrat. Et aujourd’hui, l’ex-propriétaire réclamerait 42 milliards GNF à l’Etat guinéen.

Ce qui aurait conduit à la fermeture de l’établissement à plus de 2 000 élèves, y compris des candidats aux examens nationaux. “Le lundi 18 avril 2022, on avait une séance de révision en chimie. Nous sommes venus trouver la porte fermée et aujourd’hui encore, on avait une révision en mathématiques, non seulement le professeur n’est pas là mais nous ne pouvons pas aussi accéder à nos salles de classe parce que la cour est fermée« , témoigne un candidat.

Cette situation inquiète à plus d’un titre les élèves qui, chaque jour depuis la fermeture de l’école, viennent patienter avec l’espoir d’y pénétrer à nouveau. Car, « à quelques mois des examens nationaux  notre école est cadenassé. Et on nous parle d’un problème de 42 milliards GNF. Si l’Etat ne prend pas ses responsabilités, nous ne savons vraiment pas où aller et ce qui va devenir notre année scolaire », s’inquiète Thierno Mamadou Diallo.

À lire aussi

Ainsi, les élèves lancent un appel aux nouvelles autorités éducatives, afin de trouver une solution dans un délai raisonnable.

En attendant un éventuel arrangement, quelques candidats sont reçus à l’école primaire publique de Petit Simbaya pour des cours de rattrapage.

Cependant, toutes tentatives de rentrer en contact avec les responsables du collège-lycée Bah Ibrahima Caba ont été vaines.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :