Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Droits de l’Homme : le leader de GeCi réagit au rapport qui épingle la Guinée

Le rapport de la commission africaine des droits de l’homme qui a épinglé la Guinée ne surprend pas Fodé Mohamed Soumah. Le président de la Génération Citoyenne (GeCi), l’a fait savoir dans l’émission « Sans Concession » de Guineenews d’hier mercredi 7 septembre.

Sans équivoque, l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale dissoute par la junte déclare : « ce n’est pas une surprise, vu la gouvernance actuelle. Tout comme je ne serai pas surpris demain si des sanctions étaient prises contre la Guinée. »

Poursuivant, le candidat malheureux de la présidentielle de 2010 prévient : « je crois qu’il faut savoir raison garder. La junte qui disait que la justice est la boussole est en train d’aller dans tous les sens. Ce qu’il faut éviter dans une gouvernance, c’est la forme orageuse. Je l’ai dit du temps du président Alpha Condé, je le répète aujourd’hui que vous ne pouvez rien obtenir sans le dialogue, sans le consensus, sans l’inclusion… Je ne suis pas surpris quand je vois jusqu’à quel point les procédures ont été viciées, quand je vois des gens embastillés en dehors de toutes formes de procédures judiciaires légales. Quand je vois des gens de la société civile derrière des revendications légitimes se retrouvés embastillés, quand je vois la pression exercée sur les politiques, sur la presse, il y a de quoi ne pas s’étonner que les institutions tirent la sonnette d’alarme pour dire, attention, ça glisse, attention, il y a des dérapages… Nous ne disons pas que la junte n’est pas dans son bon droit, non. Mais, « nous disons qu’entre le discours et la méthode, il faut toujours savoir raison gardée. Et ce n’est pas le cas… Donc, je ne suis pas surpris qu’on soit sous les projecteurs par rapport aux droits de l’homme, aux droits de réunion, je dirai même aux droits de circulation des personnes et des biens… »

Avant de conclure le président de GéCi interpelle : « il est impératif de rectifier le tir, si nous ne voulons pas encore aller vers des lendemains incertains. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...