Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Droit au développement : Conakry va abriter la 3ème conférence internationale (officiel)

Parmi les annonces faites dans le compte rendu du Conseil des Ministres de ce jeudi 8 juillet, il y a l’organisation par la Guinée de la conférence internationale sur le droit au développement, prévue le mardi 13 juillet à Conakry. Dans sa communication à cet effet, la ministre de la Citoyenneté et de l’Unité Nationale est revenue sur l’historique de l’initiative avant de parler de sa portée.
Il s’agit de « la conférence internationale de haut niveau sur le droit au développement de Conakry » qui « se tiendra en modes présentiel et virtuel (…) autour du thème central : « la contribution du développement à la protection des droits de l’homme. »

« Lors de mon passage au titre du troisième Examen Périodique Universel, la République de Guinée a formalisé son intention d’être État Pilote dans la réalisation du droit au développement, autrement appelé Dialogue Santa Cruz… », a rappelé Dr Zalikatou Diallo au Conseil des ministres

Le Conseil des ministres a précisé qu’au regard des nombreux efforts fournis par le Gouvernement guinéen, l’Organisation des Nations Unies a accédé à la demande de notre pays. Même si certaines informations confient à Guinéenews que l’organisation de cet événement international n’était pas gagné d’avance parce qu’il y avait plusieurs aspirants en lice.

Parlant de l’essence de l’événement, le document qui a sanctionné la rencontre hebdomadaire de l’exécutif informe : « cette conférence internationale sur le droit au développement a pour but de sensibiliser et de stimuler les discussions au sein des communautés pour renforcer la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels et le droit au développement. »

Avec « quatre principaux objectifs à savoir :

À lire aussi

–      Remédier au déséquilibre dans la compréhension des droits de l’homme, qui sont indivisibles, interdépendants, intimement liés et requièrent une attention égale, conformément à la Déclaration et au Programme d’action de Vienne ;

–       Fournir une plateforme pour un dialogue constructif afin de faire progresser les Droits économiques, sociaux et culturels et le droit au développement vers un seuil plus élevé dans l’élaboration des politiques et d’améliorer leur opérationnalisation et leur impact dans la pratique ;

–      Stimuler la recherche, l’analyse et le dialogue en vue de faire une différence dans la pratique sur le terrain ;

–      Promouvoir l’Agenda 2030 et les objectifs du développement durable, par la mise en place de nouveaux partenariats qui aideront effectivement à contribuer concrètement à la réalisation de ces défis », précise le compte-rendu.

Pour rappel, « la République de Guinée sera le troisième pays dans le monde à organiser cette conférence après l’Ukraine et le Soudan et le premier pays en Afrique de l’Ouest », souligne le Conseil des Ministres.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...