Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dounet/Mamou : Hawa Doumbouya, dans sa lutte contre la pauvreté

A l’occasion de la journée internationale des droits de femme, la rédaction de Guineenews.org s’est allée à la rencontre des femmes de l’intérieur du pays pour toucher du doigt de leur quotidien. A Dounet, une sous préfecture située à une trentaine de kilomètres de la ville, huit groupements féminins s’investissent dans la culture vivrière, une manière de lutter contre la pauvreté et d’assurer leur propre autonomisation.

Hawa Doumbouya, la cinquantaine, est à la tête du groupement Néné Göto (Même mère) composé de 30 membres. Depuis des années, ce groupement produit des aubergines, de la patate, du piment, de la tomate, du maïs qui sont destinés à la vente :  » nous avons commencé par une contribution individuelle de 5 000 GNF. Depuis, nous travaillons les cultures sur le domaine suivant les saisons. Les produits sont vendus à Conakry. Sur la chaîne de production, plusieurs personnes qui ne sont pas nos membres bénéficient de nos activités. Des femmes venues des villages environnants travaillent lors du désherbage et la récolte. Elles bénéficient d’un paiement de 30 000 GNF par jour. Les jeunes garçons qui travaillent pendant le labour et l’arrosage sont aussi payés par jour« , explique t-elle.
Grâce à cette activité agricole, les membres du groupement Néné Göto se frottent les mains.  » Après chaque récolte, on peut avoir 10 millions de francs. Les bénéfices acquises sur la vente des produits, nous permettent de subvenir à nos besoins. Nous assistons nos maris dans les dépenses, la scolarisation des enfants et les affaires sociales« , souligne-t-elle.
Par manque d’information, ces braves dames qui évoluent dans le monde rural, sont moins intéressées par la célébration de la fête internationale des femmes.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...